La minière Champion s'entend avec les Innus

Mercredi, le conseil Innu Takuaikan de Uashat mak... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Mercredi, le conseil Innu Takuaikan de Uashat mak Mani-Utenam (ITUM) et la société Minerai de fer Québec, une filiale de Champion, ont apposé leur signature sur une entente concernant la jeune mine de fer du lac Bloom, près de Fermont.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>

(Sept-Îles) Champion Iron Limited pose un jalon de plus vers le redémarrage de la jeune mine de fer du lac Bloom, près de Fermont. La minière vient de sceller une entente de 21 ans avec les Innus de Uashat mak Mani-Utenam.

Mercredi, le conseil Innu Takuaikan de Uashat mak Mani-Utenam (ITUM) et la société Minerai de fer Québec, une filiale de Champion, ont apposé leur signature sur une entente de type «répercussions - avantages», qui prévoit diverses mesures compensatoires pour la présence de l'entreprise sur les terres ancestrales de la communauté.

Bien que les détails demeurent confidentiels, la bande affirme que la nouvelle entente est «une bonification» de l'entente conclue en 2008 avec Consolidated Thompson, la société qui a ouvert la mine avant de la vendre à Cliffs Natural Resources en 2011. Champion a racheté le site minier il y a un an, dans la foulée de la restructuration légale de Cliffs.

À l'époque, Consolidated Thompson avait conclu de verser 5 millions $ annuellement pour la durée de vie de la mine, estimée à 34 ans. Impossible de savoir si ces montants ont été renégociés dans le cadre de la présente entente. Néanmoins, ITUM affirme que «l'entente actuelle» offre «une nette amélioration» sur le plan environnemental. 

Environnement et emplois

Champion confirme la création d'un comité sur l'environnement sur lequel des Innus et des membres de l'entreprise siègeront. Des visites et des «inspections» sur le site sont notamment prévues. La minière garantit la création d'une cinquantaine d'emplois destinés aux Premières Nations et l'octroi de contrats aux entreprises innues.

«On va inclure les entrepreneurs de la communauté dans tous nos appels d'offres», assure le chef des opérations, David Cataford. «On est aussi en train de travailler pour émettre quelques contrats de gré à gré avec la communauté (...) Notre intention est également de maximiser le nombre d'emplois pour la communauté», poursuit-il. 

Champion explique avoir consulté les Innus avant même de mettre la main sur la mine du lac Bloom. «On a toujours dit qu'on voulait travailler avec les communautés locales», indique M. Cataford. «On reconnait aussi l'importance de travailler avec les Premières Nations qui ont des revendications sur le territoire de la mine».

ITUM souligne d'ailleurs que la minière se comporte «en citoyen corporatif responsable» alors que «d'autres s'entêtent à ne pas respecter (leurs) droits». L'entente ratifiée entre Thompson et les Innus en 2008 avait été approuvée par la communauté par référendum.

Champion chercher à rallumer les machines du lac Bloom d'ici 2018.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer