Foire de l'emploi: les employeurs ne repartent pas bredouilles

Plus de 14 000 postes étaient à pourvoir, cette... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Plus de 14 000 postes étaient à pourvoir, cette année, à la Foire de l'emploi.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des employeurs poussaient un soupir de soulagement, samedi, quelques heures avant que le rideau tombe sur la 19e présentation de la Foire de l'emploi des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. Ils avaient réussi à trouver des candidats pour combler des postes au sein de leur organisation.

Pas tous les postes vacants, évidemment.

Mais, dans le contexte actuel de plein emploi dans la grande région de Québec, en arriver à combler un seul poste relève pratiquement de l'exploit!

Dès lundi débutera la ronde des entrevues avec les candidats tombés du ciel.

«Il n'y a pas de temps à perdre quand tu es convaincu d'avoir découvert la perle rare. Tu dois lui proposer un emploi sans plus tarder sinon, un autre employeur lui mettra le grappin dessus», indique Mathieu Thibault, directeur des ressources humaines de magasins Home Depot de Saint-Romuald et du quartier Lebourgneuf, à Québec.

«C'est rendu comme ça, dans la région de Québec, avec un taux de chômage de 4,3 %. Il y a plus d'entreprises qui recherchent des candidats que de candidats qui recherchent des employeurs!»

Mathieu Thibault s'est présenté à la Foire de l'emploi avec plus de 60 postes à pourvoir.

Des entrevues sont déjà prévues avec une trentaine de personnes. «Si nous parvenons à combler la moitié de nos postes offerts, nous serons contents.»

Directrice des soins infirmiers au complexe pour retraités Les Quartiers Des Rivières, appartenant au Réseau Sélection, Annick Lamontagne se réjouissait d'avoir déniché, vendredi, lors de la première journée de la Foire de l'emploi, six personnes pour pourvoir des postes de préposés aux bénéficiaires.

«Il y a trois semaines, nous avons lancé un blitz de recrutement pour embaucher 40 nouveaux employés. Il nous en reste entre 15 et 20 à trouver. Ce n'est pas facile, notamment pour les postes de préposés aux bénéficiaires. La concurrence est intense. Nous sommes en compétition directe avec de grosses organisations comme le CIUSSS Capitale-Nationale [NDLR: le CIUSSS s'est pointé à la Foire d'emploi avec plus de 1000 emplois à combler d'ici l'été, dont plusieurs disponibles dès maintenant]. Dans la santé, nous sommes plusieurs à nous partager un tout petit bassin de main-d'oeuvre», rend compte Mme Lamontagne.

Pour Cynthia Martineau, directrice des ressources humaines de Béton Provincial, la récolte 2017 devrait être bonne.

Elle avait une douzaine de postes à pourvoir, dont plusieurs emplois d'opérateur de bétonnière. «Quelques candidats sont déjà convoqués en entrevue. Ça s'annonce bien», souligne Mme Martineau en signalant que la Foire de l'emploi constituait une occasion de visibilité pour l'entreprise de Québec qui est aussi présente dans les établissements d'enseignement pour attirer l'attention des finissants.

Apprendre de ses erreurs 

La première succursale de la Boutique Mary's Popcorn... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

La première succursale de la Boutique Mary's Popcorn a pignon sur rue dans la Côte de la Montagne. Le deuxième ouvrira au début du mois de juin sur la rue Saint-Jean.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Mimi Morin et Bernard St-Onge ouvriront au début du mois de juin, sur la rue Saint-Jean, la deuxième succursale de leur commerce de fabrication de popcorn et de barbe à papa, la Boutique Mary's Popcorn.

La première succursale a pignon sur rue dans la Côte de la Montagne. Elle fête cette année son premier anniversaire.

«Nous avons commis l'erreur, l'an dernier, d'ouvrir le magasin sur la rue de la Côte de la Montagne avant de recruter du personnel. Nous pensions que ça n'allait pas être un problème. Nous nous étions trompés», raconte Mimi Morin.

Le couple a dû mettre les bouchées doubles pour compenser le manque chronique de main-d'oeuvre.

Chat échaudé craint l'eau froide... Ils ont décidé, cette fois, de recruter du personnel avant de procéder à l'ouverture de leur nouveau magasin sur la rue Saint-Jean.

Boutique Mary's Popcorn recherche 24 employés à temps plein et à temps partiel.

La quête de main-d'oeuvre va bon train.

«Déjà, une douzaine de personnes ont répondu à notre appel. Nous allons les rencontrer au début de la semaine. On verra, ensuite, si nous pouvons travailler avec eux et, évidemment, s'ils veulent travailler avec nous», indique Bernard St-Onge.

En 2016, 55 % des 12 602 emplois offerts à la Foire de l'emploi avaient trouvé preneur.

Cette année, la commande des 163 employeurs présents était de taille: 14 461 postes à pourvoir.

Passage incognito de Bénédicte

Appelons-la Bénédicte.

Elle fuyait la caméra de télévision qui filmait, samedi, le va-et-vient des visiteurs à la Foire de l'emploi.

Au moment où Le Soleil a voulu lui parler pour qu'elle témoigne de ses rencontres avec les employeurs, Bénédicte a rougi.

Elle tenait à ce que son passage à la Foire de l'emploi se fasse incognito. «Mon employeur n'aimerait sans doute pas lire dans le journal que je cherche un nouvel emploi!»

Le samedi, à la Foire de l'emploi, les travailleurs prennent le plancher. La veille, les personnes sans emploi et les étudiants sont légion. 

Les Bénédicte de ce monde sont là pour trouver un nouveau gagne-pain. 

Pour améliorer leur sort.

«Oui, le marché de l'emploi est bon à Québec et les gens travaillent. Par contre, ils sont nombreux, comme moi, qui ont un diplôme dans une discipline, mais qui n'évoluent malheureusement pas dans leur domaine d'étude parce qu'ils n'ont pas assez d'expérience, par exemple. Et puisqu'il faut payer ses factures, il faut bien trouver un boulot quelque part en attendant», note Bénédicte qui ne baisse surtout pas les bras et espère, un jour, occuper le poste tant désiré.

Les secrets d'un bon CV

La file d'attente est toujours longue au stand CV Express de la Foire de l'emploi.

Lors des visites du Soleil, vendredi et samedi, les visiteurs attendaient patiemment leur tour pour soumettre leur curriculum vitae entre les mains d'un conseiller qui le passera au crible.

En cinq minutes, ce dernier portera une rapide évaluation et émettra quelques propositions pour l'améliorer.

«Cinq minutes, c'est rapide», convient Laurie Néron, coordonnatrice aux opérations chez Libre Emploi, un organisme qui offre des services d'aide à la recherche d'emploi. «Ça permet cependant de poser un diagnostic de la présentation du CV. Évidemment, nous allons insister sur les forces du document. Il n'est pas question de le descendre en flammes et risquer de détruire la confiance du chercheur d'emploi qui s'apprête à aller rencontrer un employeur.»

Il peut arriver, à de rares occasions, que le conseiller va carrément suggérer à un visiteur de ne pas présenter son CV tellement celui-ci ne répond pas aux exigences élémentaires. «Nous lui suggérons alors de prendre les cartes professionnelles des employeurs et de s'engager auprès de ceux-ci à leur faire parvenir un CV revu et corrigé.»

Les erreurs les plus fréquentes, selon Laurie Néron, sont liées à la mise en page du CV. Le curriculum vitae doit attirer l'attention de l'employeur. Pas le rebuter. «Devant lui, le recruteur a beaucoup de CV. Il doit souvent se faire une idée en moins de 30 secondes à savoir s'il poursuivra la lecture d'un CV.»

L'ordre des rubriques peut poser problème.

Faut-il accorder plus d'importance à la formation ou aux expériences professionnelles?

«Si vous êtes sur le marché du travail depuis déjà quelques années, il vaut mieux insister sur ses expériences de travail», tranche Mme Néron en suggérant aux chercheurs d'emploi de ne pas hésiter à valoriser leurs qualités personnelles et professionnelles et leurs attentes à l'égard du nouveau défi recherché dès les premières lignes de leur CV.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer