Fort bond de la valeur des maisons depuis 10 ans

Selon un rapport de la firme JLR, le... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Selon un rapport de la firme JLR, le prix médian d'une maison unifamiliale a bondi de 53 % au Québec, au cours des 10 dernières années.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au cours de la dernière décennie, le prix médian d'une maison unifamiliale a bondi de 53 % à travers la province. Selon un rapport de la firme JLR, ce sont les résidents de Rouyn-Noranda (+ 136 %) et de Val-d'Or (+ 120 %) qui ont connu la plus importante flambée des prix.

Le rapport intitulé Portrait du prix des unifamiliales dans 100 villes du Québec indique que 417 transactions ont été effectuées à Rouyn-Noranda en 2016 et que le prix médian a été de 210 000 $. Du côté de Val-d'Or, 438 ventes ont été enregistrées et la valeur des maisons a été de 209 225 $. 

«Cette région [Abitibi-Témiscamingue] a grandement profité de la hausse de la valeur des métaux entre 2006 et 2011 ce qui a eu pour conséquence de faire grimper le prix des propriétés», indique dans son document la firme spécialisée dans l'analyse de données immobilières. «Selon les chiffres de l'Institut de la statistique du Québec [ISQ] de 2014, 18,7 % du PIB de l'Abitibi-Témiscamingue provenait de l'extraction minière, de l'exploitation en carrière et extraction de pétrole et de gaz», peut-on lire.

Au cours de la dernière décennie, le prix médian d'une... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Ralentissement à Mont-Tremblant

Quant à la ville ayant connu la plus faible augmentation depuis 2006, la palme revient à Mont-Tremblant. L'an dernier, la valeur des résidences, toujours selon les transactions réalisées, a chuté de 10 % pour s'établir à 225 000 $.

«Mont-Tremblant a crû rapidement au début des années 2000, mais la dernière crise économique a durement touché cette ville», explique la firme montréalaise. «Depuis, le marché immobilier connaît des difficultés et les délais de revente sont particulièrement élevés dans cette municipalité».

Pour la Ville de Québec, le coût d'achat d'une maison a grimpé de 76 % depuis 2006. En 2016, 3394 transactions ont été conclues et le prix médian a été de 258 500 $. À titre de comparaison, à Lévis, la valeur des résidences a bondi de 68 % sur 10 ans. Entre janvier et décembre derniers, la valeur des résidences était de 244 000 $.

«Pour les plus petits budgets, il faut se tourner vers Thetford Mines où la maison médiane s'est vendue près de 14 fois moins cher qu'à Westmount soit 103 000 $», souligne la firme JLR. «Le prix médian est également peu élevé à Shawinigan [121 500 $] et à Saint-Calixte [125 000 $].»




À lire aussi

  • La valeur des maisons en hausse de 37 %

    Affaires

    La valeur des maisons en hausse de 37 %

    Même si la performance est assez importante, la valeur des maisons dans la région a progressé moins rapidement qu'ailleurs au Québec au cours des dix... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer