Le chemin de croix des entrepreneurs

L'implantation du Camp, l'incubateur accélérateur d'entreprises technologiques de... (fournie par Québec International)

Agrandir

L'implantation du Camp, l'incubateur accélérateur d'entreprises technologiques de Québec, contribue à l'essor d'un écosystème favorable à l'émergence des jeunes pousses.

fournie par Québec International

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Les trous dans la chaussée sur les autoroutes 20 et 40 entre Québec et Montréal, les entrepreneurs de la capitale peuvent les identifier quasiment les yeux fermés!» affirme à la blague Richard Bordeleau, le président du nouveau Fonds InnovExport.

Pour trouver des sous afin de financer leur entreprise, les gens d'affaires de Québec doivent nécessairement se rendre dans la métropole. 

Et plusieurs fois plutôt qu'une, faut-il préciser.

Un parcours obligé, car le capital de risque, lui, ne déplace pas - ou très peu - vers eux.

Alors que les marchés de New York, de Boston, de Toronto et de Montréal regorgent d'opportunités de faire fructifier des investissements, pourquoi vouloir partir à l'aventure encore plus à l'Est de la métropole ?

«Si l'entrepreneur ne prend pas la peine de se rendre régulièrement à Montréal et d'y bâtir un solide réseau de contacts dans la communauté des affaires, il lui sera diablement plus difficile d'attirer l'attention des investisseurs», témoigne Richard Bordeleau qui, avant de prendre la direction de ce fonds de 30 millions $ constitué pour soutenir l'amorçage et le démarrage d'entreprises exportatrices innovantes, a oeuvré au sein d'entreprises de Québec du secteur des sciences de la vie dont Atrium Innovations et DiagnoCure.

«Avant de sortir ses billets verts pour aider un entrepreneur, un investisseur va se baser sur trois critères. Le premier, c'est l'entrepreneur. Le deuxième, c'est l'entrepreneur. Et le troisième, vous l'aurez deviné, c'est l'entrepreneur», explique M. Bordeleau en prenant soin de préciser qu'un entrepreneur avec un bon projet sous le bras finira toujours par trouver quelqu'un pour le financer, et ce, peu importe qu'il soit de Montréal, de Québec ou de Rimouski.

«À choisir, l'investisseur montréalais aura toujours un parti pris favorable en faveur de l'entrepreneur qui mène ses affaires à partir de Montréal. Ne serait-ce que pour une question de proximité. C'est plus facile d'entrer en contact avec lui. D'aller lui serrer la pince dans son entreprise.»

Bien sûr, Investissement Québec, la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN et Capital régional et coopératif Desjardins ont leur antenne dans la capitale. 

Le réseau d'anges investisseurs privés, Anges Québec, y a aussi pignon sur rue.

Richard Bordeleau précise toutefois que les fonds fiscalisés se spécialisent très peu dans l'aide à l'amorçage et au démarrage. Ils interviennent souvent à des étapes plus avancées de la vie d'une jeune entreprise.

Un écosystème se construit 

Le président du Fonds Innov­Export n'est donc pas été étonné de constater que la région de Québec faisait, encore une fois, figure de parent pauvre dans les investissements en capital de risque réalisés dans la province en 2016. 

Le Soleil rapportait, samedi, que les investissements en capital de risque avaient atteint 1 milliard $ l'année dernière. De cette somme, 835 millions $ avaient été empochés par les entreprises montréalaises. 

Il ne restait que 165 millions $ pour le reste de la province.

«Il faut faire attention avec ces données», prévient Richard Bordeleau. «Il ne s'agit que des transactions divulguées.»

Il n'en demeure pas moins que la géographie n'aide pas les jeunes pousses de la Capitale.

En établissant ses pénates à Québec en septembre, le Fonds InnoExport s'inscrit dans une volonté de marquer un tournant. 

De faire revivre, si l'on veut, la belle époque d'Innovatech Québec et Chaudière-Appalaches. 

Fondée en 1994 afin de soutenir les initiatives permettant d'accroître la capacité technologique dans la région, Innovatech avait injecté 182 millions $ dans plus de 150 entreprises. Près de 75 % des investissements avaient été réalisés lors des phases d'amorçage et de démarrage des compagnies naissantes. La société avait contribué à la création de 4000 emplois.

Provenant des poches des grands joueurs du financement au Québec et aussi d'une quinzaine d'entrepreneurs chevronnés - dont Jean Bélanger (Premier Tech), Charles Boulanger (LeddarTech), Luc Dupont (IDC), Germain Lamonde (EXFO) et Martin Lamontagne (Creaform) - les 30 millions $ du Fonds InnoExport ne sont pas réservés seulement aux entrepreneurs de Québec. «Nous visons l'équilibre entre les régions du Québec», affirme Richard Bordeleau en signalant que le nouveau fonds de capital de risque devrait annoncer bientôt ses premiers investissements.

Grâce à l'avènement de l'incubateur-accélérateur d'entreprises Le Camp et à l'offensive de développement de l'entrepreneuriat menée par la Ville de Québec, Richard Bordeleau estime que les entrepreneurs d'ici se sentent moins seuls aujourd'hui. «Un écosystème est en train d'éclore.»

En 2017, par exemple, la Ville de Québec prévoit accorder une aide financière totalisant demi-­million $ à des jeunes pousses dans le cadre de son programme Québec, ville entrepreneuriale. Un montant identique avait été investi l'an dernier et une dizaine de start-ups en avaient bénéficié.

Le Fonds InnovExport et la Ville de Québec ont même décidé d'accorder leur violon afin qu'une entreprise de Québec profitant du coup de pouce du premier puisse aussi bénéficier l'aide de l'autre partenaire sous forme d'un prêt correspondant à 50 % de la somme allouée par la locomotive de financement de 30 millions $.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer