Le Conseil québécois du commerce de détail optimiste pour 2017

Les ventes au détail ont bondi de 4,3 %... (Archives La Presse)

Agrandir

Les ventes au détail ont bondi de 4,3 % en 2016.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

La faiblesse persistante du huard a freiné l'envie de voyager des consommateurs québécois tout en incitant les touristes à venir visiter la province en 2016, ce que le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) n'avait vraiment pas vu venir.

Dans un bilan annuel rédigé par le Groupe Altus et rendu public lundi, le CQCD révèle que les ventes au détail ont bondi de 4,3 % en 2016, un résultat qui surpasse largement sa prévision de croissance de 1 % et l'augmentation de 0,9 % enregistrée en 2015. Il s'agit toutefois d'un résultat estimé étant donné que les données officielles du mois de décembre n'ont pas été dévoilées.

«Ce n'est pas parce que les gens ont pigé davantage dans leur portefeuille mais parce que le bassin de consommateurs était plus grand, explique le président-directeur général du CQCD, Léopold Turgeon, au cours d'une entrevue téléphonique. Comme ils ont moins voyagé, ils ont consommé davantage.»

Au total, les détaillants ont réalisé des ventes de 113,4 milliards $, ce qui, selon le Conseil, représente l'équivalent d'environ 400 millions $ de plus dans les coffres du gouvernement québécois grâce à la perception des taxes. Le revenu disponible des consommateurs québécois a été de 27 557 $, en progression de 2,85 %.

Celui qui préside l'organisme représentant les entreprises du secteur du commerce de détail se dit «optimiste» pour 2017 en prévoyant une croissance un peu plus modeste des ventes, à 3 %.

«L'élan va se poursuivre, dit M. Turgeon. Le marché de l'emploi est vigoureux et les taux d'intérêt ne semblent pas vouloir bouger. Il y a de la stabilité, je ne pense pas que les consommateurs vont se remettre à voyager si le dollar canadien demeure aux alentours de 75 ¢US. Cela fait maintenant 20 mois de suite que les ventes des détaillants québécois sont en croissance.»

Le responsable du secteur du commerce de détail chez PwC Canada, Alain Michaud, abonde dans le même sens, puisqu'il n'anticipe pas de grands changements parmi les principaux indicateurs.

«Le prix à la pompe et le taux de change sont très volatiles et le contexte mondial est incertain, alors ce n'est pas mauvais de se garder une petite marge de manoeuvre au chapitre des prévisions», a-t-il dit, en commentant le rapport du Groupe Altus.

Construction et  jardinage

Par secteur, l'augmentation la plus marquée - 11,7 % - a été constatée chez les marchands de matériaux de construction et d'articles de jardinage, qui ont réalisé un chiffre d'affaires de 6,8 milliards $.

Avec des recettes de 29,9 milliards $ - en hausse de 9,2 % - les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles se sont classés au deuxième rang.

«Les gens ont moins voyagé, alors ils en ont profité pour investir dans leur maison, a expliqué M. Michaud. D'autres ont décidé de se gâter en se procurant un nouveau véhicule.»

Emploi stable

En dépit d'une progression plus marquée des ventes l'an dernier et d'un optimisme pour 2017, le nombre de postes dans le secteur du commerce de détail est demeuré stable, à 445 000, ce qui n'a pas découragé M. Turgeon.

Au contraire, affirme-t-il, il s'agit plutôt d'une «prouesse» lorsqu'on tient compte des nombreuses fermetures survenues au cours des dernières années.

«Le milieu est en pleine transformation, rappelle le président-directeur général du CQCD. À plus long terme, il est possible que l'on continue à constater une décroissance du nombre d'emplois.»

À l'échelle nationale, les ventes au détail ont progressé de 3,6 % au cours de la dernière année, révèle l'étude. Le revenu disponible par habitant s'est établi à 32 340 $, en hausse de 3,36 %.

C'est l'Île-du-Prince-Édouard qui arrive en tête de liste en ce qui a trait à l'évolution, avec une augmentation des ventes de 6,6 %. La Colombie-Britannique, l'Ontario et le Manitoba, avec des hausses respectives de 6,4 %, 4,8 %, et 4,6 %, se classent devant le Québec.

Avec une baisse de 2 %, l'Alberta est la seule province où un recul a été observé.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer