Contrat de plus de 25 millions $ pour Prévost

Prévost fournira 46 nouveaux véhicules à Keolis Canada.... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Prévost fournira 46 nouveaux véhicules à Keolis Canada.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le constructeur d'autocars Prévost, de Sainte-Claire, décroche un contrat de plus de 25 millions $ pour fournir 46 véhicules à Keolis Canada.

Prévost a déjà livré neuf véhicules à son client à la fin de l'année 2016. 

Les autres autobus Prévost H3-45 s'ajouteront à la flotte de Keolis Canada au cours des trois prochaines années.

«Ce contrat vient alimenter notre carnet de commandes qui est déjà fort bien garni», indique au Soleil le vice-président et directeur général de Prévost, François Tremblay.

À vrai dire, le carnet de commandes de Prévost est complet jusqu'à l'automne.

«Tous nos employés sont au travail», assure M. Tremblay. 

L'usine de Sainte-Claire fait travailler environ 850 personnes.

En plus des contrats provenant d'opérateurs de flottes d'autobus comme Keolis Canada, Prévost procède à l'assemblage de plus de 1500 camions destinés aux Forces armées canadiennes dans ses installations de Lévis.

Elle fabrique aussi des châssis pour les véhicules fabriqués à l'usine de Plattsburgh de Prévost.

François Tremblay mentionne que le secteur du transport interurbain se porte relativement bien. 

«En 2016, les ventes dans l'industrie ont augmenté de 7 % par rapport à l'année précédente. C'est bon.»

Incertitude mexicaine

Pour l'année 2017, l'optimiste est de rigueur chez Prévost, principalement dans le cas de ses usines de Sainte-Claire et de Plattsburgh, aux États-Unis.

Pour ce qui est de la production venant des installations de Prévost au Mexique, l'incertitude est de mise.

«Il va falloir attendre de voir ce que fera la nouvelle administration à Washington. Toutes sortes de rumeurs circulent au sujet de l'imposition par les Américains de barrières tarifaires sur les produits fabriqués au Mexique. Ça reste à voir. Quant à une éventuelle renégociation de l'ALÉNA, nous ne sommes pas inquiets outre mesure. Notre balance commerciale par rapport aux États-Unis est très minime, ce qui n'est pas le cas pour notre partenaire avec la Chine, le Mexique ou l'Allemagne.»

Rappelons que Prévost, comme Nova Bus, fait partie de la grande famille du Groupe Volvo. Alors que Prévost se spécialise dans la construction d'autocars interurbains, son petit frère fait son bonhomme de chemin dans le marché du transport en commun urbain.

«Ça roule à plein régime de ce côté également», mentionne François Tremblay en signalant que Nova Bus était présentement à la recherche de 50 soudeurs à son usine de Saint-François-du-Lac, près de Trois-Rivières.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer