Air Canada espère que les engagements de Trump auront des conséquences au Canada

Le pdg d'Air Canada, Calin Rovinescu... (Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le pdg d'Air Canada, Calin Rovinescu

Archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowitz
La Presse Canadienne
Montréal

Le chef de la direction d'Air Canada espère que la promesse du président américain Donald Trump de réduire les impôts des transporteurs aériens aura des conséquences au nord de la frontière.

Selon Calin Rovinescu, le fait que d'autres pays prennent des décisions pour être plus concurrentiels pourrait convaincre le Canada de réduire ses frais et ses impôts, qui représentent environ 43 pour cent du prix moyen des billets.

M. Trump a promis, jeudi, aux dirigeants de lignes aériennes de passage à la Maison-Blanche qu'il réduirait le fardeau de l'impôt des entreprises et assouplirait la réglementation. Il voit aussi d'un bon oeil la privatisation du système de contrôle du trafic aérien.

Air Canada (TSX:AC) se plaint depuis longtemps des coûts supplémentaires associés aux billets d'avion au Canada. Ceux-ci convainquent chaque année des millions de voyageurs canadiens de choisir des vols qui décollent dans des aéroports américains près de la frontière.

M. Rovinescu s'est adressé aux journalistes réunis dans un grand hangar de Montréal, alors que le transporteur dévoilait la nouvelle image de ses avions et des uniformes de ses employés.

Le grand patron d'Air Canada estime que la proposition actuellement étudiée par le gouvernement fédéral canadien pour une éventuelle privatisation des aéroports finirait par coûter plus cher aux voyageurs, puisque les nouveaux propriétaires hausseraient les frais - déjà élevés - afin de pouvoir obtenir un bon rendement.

Entre-temps, M. Rovinescu a estimé que le Canada pourrait éventuellement profiter d'une éventuelle remise en vigueur de la politique de M. Trump interdisant l'accès aux États-Unis pour les personnes en provenance de sept pays majoritairement musulmans.

WestJet a exprimé une opinion similaire plus tôt cette semaine, faisant valoir que l'incertitude entourant les politiques frontalières des États-Unis pourrait alimenter une augmentation du nombre de visiteurs internationaux au Canada.

Selon le chef de la direction d'Air Canada, un «petit nombre de passagers» ont été déplacés lorsque M. Trump a signé son décret-loi sur l'immigration, mais elles ont pu atteindre leur destination après sa suspension.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer