Énergie Valero investira un demi-milliard à la raffinerie Jean-Gaulin

Martine Péloquin a été la première femme au... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Martine Péloquin a été la première femme au sein de la grande famille de Valero (qui est propriétaire de 13 installations aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada) à occuper le plus haut poste de direction d'une raffinerie.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Énergie Valero n'a pas fini d'investir à la raffinerie Jean-Gaulin à Lévis. La pétrolière avait fait la promesse, il y a quelques années, d'y injecter 1,9 milliard $ entre 2000 et 2020. Les trois quarts du chemin étant maintenant parcourus, Énergie Valero avise qu'un demi-milliard de dollars reste à investir d'ici 2019.

Comme prévu, tous ces billets verts serviront non pas à accroître la capacité de production de la raffinerie, mais à s'assurer que la pétrolière continue de faire ses devoirs en matière environnementale.

«La réglementation est de plus en plus resserrée et les enjeux relatifs à l'environnement et à l'acceptabilité sociale sont au coeur de nos préoccupations. Et c'est une bonne chose!» lance la vice-présidente et directrice générale de la raffinerie Jean-Gaulin, Martine Péloquin. «Cela nous amène à être meilleurs chaque jour et à développer de nouvelles façons de faire.»

Conférencière invitée de la Chambre de commerce de Lévis, celle qui a été la première femme au sein de la grande famille de Valero (qui est propriétaire de 13 installations aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada) à occuper le plus haut poste de direction d'une raffinerie a rappelé, mercredi, que la pétrolière américaine maintenait le cap.

Cette année, Valero va entre autres réaliser des travaux de grande envergure - une affaire de 20 millions $ - visant à améliorer ses procédés de traitement des eaux usées.

Puis, en 2018 et en 2019, pour des périodes de deux mois, la raffinerie cessera totalement ses opérations pour la réalisation de travaux majeurs d'entretien et de mise à niveau de ses installations. Au cours de ces deux périodes de grand ménage, le nombre de travailleurs à la raffinerie doublera d'un coup sec.

«Nous avons investi massivement à Lévis - 2 milliards $ au cours de la dernière décennie - afin de maintenir les opérations dans le respect des normes environnementales en vigueur. Ces normes, elles évoluent. Et le fardeau réglementaire s'alourdit. Pour survivre dans un tel contexte, ça prend de la volonté. La volonté de changer les façons de faire et d'investir, et ce, en continuant de demeurer rentable évidemment», expose la détentrice d'un baccalauréat en génie mécanique de l'Université Laval qui, en l'espace de 25 ans, a gravi les échelons au sein de l'entreprise passant d'ingénieure des procédés à vice-présidente et directrice générale.

Selon Martine Péloquin, la raffinerie Jean-Gaulin n'a pas à rougir de sa performance environnementale.

«Ainsi, depuis 20 ans, une période au cours de laquelle la capacité de production a doublé, la quantité de gaz à effet de serre émise par nos installations a été réduite de plus de 20 %. Bien sûr, certains diront que nous n'avons pas le choix. C'est vrai, nous n'avons pas le choix.»

Pas d'augmentation de la capacité de raffinage

Pour le moment, Énergie Valero écarte la possibilité d'accroître la capacité de production de la raffinerie lévisienne qui est actuellement de 265 000 barils par jour.

En service depuis 1971, cette dernière répond actuellement à 70 % des besoins en produits pétroliers au Québec. Rappelons qu'il ne reste plus que deux raffineries dans la Belle Province, celle de Valero à Lévis et celle de Suncor à Montréal.

«Nous sommes en mesure de répondre aux besoins actuels du marché», explique Martine Péloquin en précisant qu'au besoin la raffinerie peut compter sur le marché de l'importation pour s'approvisionner d'autant plus que, par les temps qui courent, le pétrole est abondant et ne coûte pas les yeux de la tête.

«Accroître notre capacité de production, actuellement, serait injustifiable compte tenu de montant des investissements qui seront nécessaires à la transformation de nos installations», fait remarquer Martine Péloquin.

Le pétrole brut qu'il transforme pour en faire de l'essence, du diesel, du carburéacteur, du propane, du mazout domestique et différents produits dérivés, la raffinerie Jean-Gaulin le reçoit d'outre-mer, des États-Unis ou de l'Ouest canadien. Il arrive par bateau. Le brut américain arrive également par bateau après avoir coulé jusqu'au terminal de Valero à Montréal-Est grâce au pipeline 9B d'Enbridge. 

La distribution des produits raffinés en direction des régions du Québec, des provinces maritimes et de l'Ontario se fait par camion, par train, par bateau et par le pipeline Saint-Laurent de 243 kilomètres de Valero.

Après les fresques...

Selon Martine Péloquin, l'une des plus belles réussites de Valero, ces dernières années, a été l'établissement d'une belle collaboration avec la Ville de Lévis et tous les voisins de la raffinerie Jean-Gaulin. 

«Ce qui nous rend particulièrement plus fiers, ce sont les relations que nous avons développées avec la communauté, notamment par la création d'un comité de liaison. Ce comité est né de la volonté d'entretenir des relations harmonieuses avec nos voisins afin d'être en mesure de toujours en arriver à des terrains d'entente acceptables pour tous.»

Valero a fouillé dans ses coffres pour mettre 5 millions $ sur la table pour la réalisation de projets d'embellissement de ses installations portuaires. Des projets qui sont issus de la volonté exprimée par la communauté, insiste Mme Péloquin.

L'automne dernier, des fresques géantes ont été réalisées sur les réservoirs qui longent la piste cyclable.

La prochaine étape consiste à atténuer la présence des conduites en bordure du fleuve.

Est-ce que ça sera un mur-écran ou une plantation d'arbres?

En chiffres

500 employés permanents

300 sous-traitants

350 millions $ en retombées économiques (salaires et approvisionnements)

90 000 $ le salaire moyen versé aux employés




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer