Bilan inespéré pour le Bora Parc

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un mois seulement après son ouverture, le parc aquatique intérieur du Village Vacances Valcartier a déjà atteint sa capacité d'accueil maximale à quelques reprises, tout comme l'hôtel de 153 suites. Un premier bilan plus que satisfaisant, voire inespéré.

«On se disait que ça serait bien d'accueillir 1000 personnes par jour et on a atteint jusqu'à 1800 visiteurs. C'est la limite autorisée en vertu de nos permis d'exploitation. C'est un grand succès», lance, visiblement ravie, la directrice des ventes, communications et marketing au Village Vacances Valcartier, Marjolaine de Sa. 

Depuis le 4 décembre, la majorité des amateurs de glissades, de piscines à vague et autres jeux d'eau proviennent de Québec et de régions voisines comme Trois-Rivières et le Saguenay. Cependant, le Bora Parc peut aussi compter sur des visiteurs de beaucoup plus loin avec les 153 suites du complexe hôtelier dont la construction s'est terminée en novembre tout comme celle du parc aquatique, un investissement de 65 millions $. «L'hôtel est plein. La réponse des gens est merveilleuse», ajoute la directrice. Le Soleil a d'ailleurs constaté cet engouement lors de son passage dimanche. 

Mais un mois ne fait pas l'année. Le Bora Parc est encore en période de rodage. Il faut maintenant voir comment se comportera la clientèle dans les mois à venir. «La période des Fêtes est naturellement très achalandée. Si nous sommes agréablement surpris de la réponse depuis un mois, il n'y aura peut-être pas autant de monde un mercredi de janvier. On a hâte de voir ce que ça va faire», concède Mme de Sa. 

Le défi de la semaine

En effet, si l'hôtel enregistre déjà des réservations, principalement les fins de semaine, pendant la relâche et même aussi loin que pour Noël 2017, le défi du Bora Parc est de rentabiliser ses installations les jours de semaine. «On a déjà des groupes scolaires et corporatifs qui profitent des installations extérieures depuis des années. Ces mêmes clients peuvent maintenant fréquenter le Bora Parc. Il y a aussi les tours opérateurs qui cherchent toujours des activités différentes pour leur clientèle en provenance de divers pays», illustre la directrice.

Pour elle, le bilan de ce premier mois révèle que le Bora Parc répond à un véritable besoin. De plus, il ajoute à l'offre touristique de la région. «Cette nouvelle activité sera peut-être celle qui va décider une famille en vacances de rester une ou deux nuits de plus pour profiter des installations.»

L'une des prochaines étapes de commercialisation consiste à faire connaître le Bora Parc à l'extérieur des frontières du Québec. «Avec un complexe hôtelier, nous pouvons faire de la publicité hors Québec. Nous visons notamment l'Ontario et la côte est américaine. Ce sont des marchés naturels pour la région de Québec.»

Une destination qui ne laisse pas de glace

Pour la première fois en 17 ans, l'Hôtel... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Pour la première fois en 17 ans, l'Hôtel de glace a ouvert aussi tôt que le 27 décembre sur le nouveau site, au Village Vacances Valcartier.

Le Soleil, Erick Labbé

C'est l'année des grandes premières hivernales à Valcartier. Avec l'ouverture du Bora Parc se greffe celle de l'Hôtel de glace. Comme quoi le Village Vacances Valcartier est devenu une destination où chaleur et froideur se complètent à merveille.

Pour la première fois en 17 ans, l'Hôtel de glace a ouvert aussi tôt que le 27 décembre. «La température était idéale et nous avons haussé le nombre de moules pour permettre de monter la structure de neige plus rapidement», explique Marjolaine de Sa, directrice des ventes, communications et marketing au Village Vacances Valcartier. Dès la fin décembre, le hall, la chapelle et les bars étaient donc accessibles à une visite pour la clientèle journalière.

Une initiative que voudrait renouveler la direction dans les années à venir. «Sur l'ancien site du zoo, les gens se demandaient pourquoi nous n'étions pas ouverts en décembre. Maintenant, c'est chose faite.»

Une vingtaine de mariages

Cette ouverture hâtive permet à un plus grand nombre de visiteurs de profiter des installations. D'ici quelques jours, l'ensemble des 44 chambres sera terminé. Déjà, la saison s'annonce à l'image des précédentes. La popularité de l'Hôtel de glace semble ne pas fléchir.

«Nous savons que 80 % des chambres sont déjà réservées. Environ 5000 personnes y dormiront. Aussi, il y a une vingtaine de mariages prévus à la chapelle. Ce sont sensiblement les mêmes chiffres que les années passées. À l'hiver 2016, il est passé quelque 115 000 visiteurs. Cette année, on a un bonus parce qu'il a fait beau entre Noël et le jour de l'An. C'est un bonbon pour nous.»




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer