L'action du Fonds FTQ a atteint un sommet

Au cours du dernier semestre, le Fonds a... (La Presse, Martin Chamberland)

Agrandir

Au cours du dernier semestre, le Fonds a investi 287 millions $ à travers la province en capital de développement risqué non garanti, se réjouit Gaétan Morin, président et chef de la direction du Fonds de solidarité FTQ.

La Presse, Martin Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La valeur de l'action du Fonds de solidarité FTQ poursuit sa progression. Elle atteint même un sommet historique de 36,11 $, ce qui représente une hausse de 7,5 % pour la période entre le 1er décembre 2015 et le 30 novembre 2016. Au cours du dernier semestre, le Fonds a investi 287 millions $ à travers la province en capital de développement risqué non garanti, se réjouit Gaétan Morin, président et chef de la direction du Fonds de solidarité FTQ.

Q: Comment expliquez-vous l'augmentation de 1,38 $ de l'action par rapport à celle en vigueur depuis juillet 2016?

R: C'est notre 16e semestre positif. C'est huit années de hausses consécutives. Si on regarde pour le semestre (entre le 31 mai et le 30 novembre), notre portefeuille mission [qui représente de 60 à 65 % des actifs] nous a donné 5,5 %, contrairement à notre portefeuille de placement, qui nous a apporté 3,4 %. Ce qui nous donne au net, pour notre premier semestre, 4 % de rendement. C'est la vitalité de nos entreprises au Québec et la sélection que réalisent nos équipes d'investissement qui procurent à nos actionnaires d'excellents rendements.

Q: Quelles seront les priorités du Fonds pour 2017? En avril dernier, vous avez d'ailleurs annoncé doubler vos investissements pour soutenir la croissance économique du Québec avec environ 3 milliards $ d'ici 2020. 

R: On va continuer d'investir dans tous les secteurs d'économie, mais nous avons réalisé une sorte de radiographie du Québec. Nous avons regardé quels seront les secteurs les plus porteurs, notamment en termes de création d'emplois, de contribution au PIB et d'exportation. Il y a quatre secteurs qui ressortent du peloton, soit le secteur forestier, l'agroalimentaire, les sciences de la vie (biotechnologie) et l'aérospatial. Nous allons aussi insister sur le pôle de l'innovation. Ce sont des pôles d'investissement dans lesquels nous allons prendre encore plus de risques et être plus proactifs. Ce sont des pôles importants pour l'économie du Québec et pour toutes les régions.

Q: Du côté du secteur immobilier, est-ce qu'on pourrait voir au cours des prochaines années le Fonds investir davantage dans la construction de résidences pour personnes âgées? 

R: Le mandat du fonds immobilier n'est pas d'être propriétaire ou de détenir des actifs à long terme. Le Fonds immobilier est là pour financier la construction. Du moment que l'actif est stabilisé, c'est notre partenaire privé qui rachète nos parts. Pour les résidences pour personnes âgées, ce n'est pas un secteur qu'on privilégiera au cours des prochaines années. Par contre, nous avons annoncé que nous allions investir dans des infrastructures à vocation socioéconomique, comme des écoles, des bibliothèques, des arénas ou des centres multiculturels. Nous allons devenir propriétaires de ces actifs sur le long terme. On devrait mettre ça en place au cours de 2017. Il y a déjà des projets sur les tables à dessin.

Q: Y a-t-il certains secteurs d'économie que vous jugez moins rentables, où vous ne voulez plus investir?

R: Je dirais que lorsqu'un secteur devient plus difficile et complexe, c'est là qu'on intervient. Par exemple pour le secteur forestier, nos plus gros investissements ont été durant la crise 2008-2009. Avec la question du conflit du bois d'oeuvre qui a refait surface, si jamais les entreprises du Québec ont une taxe frontalière à payer éventuellement, cela risque d'ébranler l'industrie. C'est là que nous allons dire que nous sommes présents et que nous allons vous aider à traverser la crise.

Q: Dans son budget déposé le 22 mars 2016, le gouvernement Trudeau a annoncé le plein rétablissement à 15 % du crédit d'impôt fédéral accordé aux épargnants contribuant à un fonds de travailleurs. Après une première diminution de 5 %, en 2015, qui devait mener à son abolition en 2017, les crédits d'impôt accordés aux actionnaires du Fonds sont aujourd'hui de 15 % au fédéral et de 15 % au provincial. Quel est l'impact de ce changement de cap pour vous?

R: Le fait de rétablir le crédit d'impôt à 15 %, cela nous permet d'avoir une vision plus sur le long terme. Cela nous a permis aussi de nous engager dans une planification stratégique et d'établir certaines priorités pour l'économie du Québec. C'est de ça que les entrepreneurs ont besoin, d'avoir un partenaire financier qui est là pour les épauler au fil des ans et non pas sur du court terme. Il y a des entreprises avec qui nous sommes partenaires depuis 25 ans, voire dans certains cas depuis 29 ans. Pourquoi? Parce que ce sont des entreprises qui ont beaucoup de projets ou qui font des acquisitions, donc elles ont besoin de capital. Par leur performance, cela nous permet d'offrir un rendement très attrayant à nos actionnaires. C'était essentiel [que le gouvernement fédéral] ramène le crédit d'impôt à 15 % si on voulait continuer de prendre des risques comme on le fait. Sinon, il aurait fallu qu'on modifie nos politiques d'investissement et limite les risques.

Le Fonds de solidarité FTQ en chiffres

  • 618 551 actionnaires-épargnants (31 mai 2016)
  • 36,11 $ Valeur de l'action, une hausse de 1,38 $ par rapport à juillet
  • 7,5 % Rendement annuel du Fonds
  • 12,2 G$ d'actif net
  • 470 M$ de profit
  • 287 M$ d'investissement  en capital risqué non garanti 
Quelques exemples d'investissement au Québec

  • 6,8 M$ dans Productions horticoles Demers
  • 8 M$dans l'entreprise de technologie numérique District M
  • 100 M$ dans six projets pour la région de Québec, entre autres l'Arrondissement 74, le Hameau Saint-Jacques phase 1 et le Campari

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer