Industrielle Alliance: une ruée vers le sud à 300 millions $

Si, au cours des dernières années, Industrielle Alliance... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Si, au cours des dernières années, Industrielle Alliance concentrait ses investissements dans les édifices de bureaux, son président et chef de la direction, Yvon Charest, a indiqué que l'entreprise de la Grande-Allée sera dorénavant plus active dans les résidences pour retraités.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Industrielle Alliance soufflera ses 125 bougies l'an prochain. Pour célébrer comme il se doit, l'entreprise s'est dotée d'un budget de 300 millions $US pour poursuivre sa croissance aux États-Unis et prévoit investir, durant 2017-2018, environ 100 millions $ dans les résidences pour personnes âgées.

Après une année 2016 plutôt faste, avec cinq acquisitions, l'assureur de la Grande Allée a bien l'intention de poursuivre sur sa lancée et démarrer la nouvelle année en lion. Il souhaite entre autres, afin de bonifier son offre au sud de la frontière, mettre le grappin sur un important joueur dans le domaine de l'assurance vie individuelle.

«Tous les feux sont au vert. On est assez bien installé aux États-Unis présentement pour dire qu'on pense à une deuxième acquisition», commente au Soleil Yvon Charest, président et chef de la direction de la compagnie, notant chercher attentivement depuis février dernier. «En juin 2016, lors de la journée annuelle avec les investisseurs, j'ai mentionné qu'on était prêt à considérer une acquisition jusqu'à 300 millions $US», poursuit-il, ayant bon espoir de la réaliser en 2017.

Sans surprise, le patron refuse toutefois de révéler le nom des compagnies ciblées ou de s'avancer sur ceux avec qui il a eu des pourparlers au cours des derniers mois. 

Pour l'heure, Industrielle Alliance est présente aux États-Unis par l'entremise de deux filiales, soit IA American Life Insurance (Arizona) et American-Amicable Life Insurance (Texas). Cette dernière a été acquise en 2010 pour la somme de 150 millions $.

Ventes doublées aux États-Unis

Au cours des cinq dernières années, l'entreprise québécoise a vu ses ventes d'assurances individuelles doublées au pays de l'Oncle Sam. D'ailleurs, dans ses plus récents résultats financiers, on peut lire que les ventes d'assurances individuelles ont été en hausse de 17 % au Canada et de 19 % aux États-Unis par rapport à celles du trimestre correspondant de l'an dernier.

Afin de diversifier son portefeuille en immobilier et pour profiter du boum économique entourant les résidences pour retraités, Industrielle Alliance prévoit également réinjecter d'ici la fin 2018 près de 100 millions $ en partenariat avec la société immobilière COGIR. Cette dernière administre un réseau de 40 résidences privées pour aînés sous les bannières AZUR et JAZZ au Québec.

«Jusqu'à maintenant, on se concentrait surtout sur les édifices à bureaux. Maintenant, nous sommes un peu plus actifs dans les maisons pour personnes âgées», note M. Charest, confiant être plus «prudent» aujourd'hui avec le marché des immeubles de bureaux, surtout du côté de Montréal où «il y a passablement beaucoup de compétition». «Au Québec, nous avons atteint un plafond en 2014 pour la population active, celle qui utilise les édifices à bureaux. Un autre phénomène dans l'immobilier, c'est que les gens sont portés à diminuer les espaces de pieds carrés par employé chaque fois qu'ils rénovent», poursuit-il, pour expliquer le virage de la compagnie.  

En 2014, Industrielle Alliance s'était engagée auprès de COGIR à investir environ 200 millions $ pour la construction de résidences pour personnes âgées. La moitié de l'enveloppe budgétaire a été jusqu'à présent décaissée. M. Charest estime que l'argent sera entièrement déboursé d'ici deux ans. Pour la suite des choses, il refuse de dire si l'assureur poursuivra son aventure dans ce nouveau marché. «En deux ans, tout peut se passer dans les placements. On va peut-être avoir encore changé notre stratégie.» 

14 G$ à investir 

Dans le contexte où la population québécoise et canadienne est vieillissante, Industrielle Alliance devra au cours des prochaines années payer plusieurs assurances vie de ses clients. Le montant des prestations représente actuellement environ 14 milliards $ pour l'assureur qui a accepté d'expliquer quelque peu sa stratégie d'investissement.  

«Actuellement, nous avons pour 14 milliards $ de placement qu'il faut investir pour 25 ans et plus, soutient M. Charest. Comment on fait ça? On investit 10 % en immobilier, 18 % en actions publiques ou privées [environ 3 milliards $] et 72 % en obligations à long terme. Dans le 72 % à long terme, c'est surtout le Canada. Et [depuis 2013] nous sommes rendus avec une unité qui fait des investissements dans des obligations corporatives aux États-Unis. Ils ont monté un porte-feuille de 1,4 milliard $», conclut-il.

Les actions d'Industrielle Alliance ont terminé la séance de lundi à 54,54 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 0,22 $ par rapport à leur précédent cours de clôture.

Place Québec toujours dans les plans

L'Industrielle Alliance a toujours l'intention de développer Place Québec pour y construire une tour de bureaux de 15 étages. 

«C'est dans nos plans de développer Place Québec. Nous avons une ambition assez grande. Nous souhaitons lui redonner ses lettres de noblesse», confirme au Soleil Yvon Charest, président et chef de la direction d'Industrielle Alliance, qui refuse toutefois de se prononcer sur un échéancier pour l'édifice situé à proximité de la colline Parlementaire.

Copropriétaire de l'établissement de quatre étages depuis 2013 avec le Fonds immobilier de solidarité, Industrielle Alliance a rencontré au cours des dernières années plusieurs organismes du milieu afin de mieux cerner les besoins du secteur et de connaître leur point de vue par rapport au développement dont la facture pourrait atteindre 150 millions $. L'assureur québécois, qui aimerait ériger 11 étages supplémentaires sur le bâtiment actuel, avait même obtenu en 2014 les permis nécessaires pour entamer les travaux.

«On travaille toujours sur des plans. On est surtout pour de l'édifice à bureaux. On pense qu'il y a un intérêt pour des locataires à être proche de la Colline parlementaire», note M. Charest, qui n'écarte pas la possibilité que sa compagnie devienne l'unique propriétaire de l'édifice. «On verra, il y a des édifices dans lesquels on est 100 % et d'autres 50 % propriétaire», conclut-il.

L'Industrielle Alliance, qui gère environ 1,3 milliard d'actifs immobiliers à travers le Canada, est propriétaire de 10 édifices sur la Grande Allée.  

Acquisitions en 2016

  • 22 mars: iA Groupe financier, via sa filiale Centre national de courtage d'assurance, acquiert le Groupe financier Moreau Québec. Une entreprise comptant 130 représentants. 
  • 29 mars: T.E. Wealth, une filiale de iA Groupe financier, acquiert Doherty & Bryant Financial Strategists Inc., un cabinet de planification financière de Calgary. 
  • 12 juillet: iA Groupe financier conclut l'acquisition des Services pour régimes de retraite collectifs BMO Inc. (SRC).
  • 21 novembre: iA Groupe financier se porte acquéreur du Groupe PPP Ltée.
  • 5 décembre: L'Industrielle Alliance conclut une entente en vue d'acquérir HollisWealth, qui offre une gamme diversifiée de services d'investissement et de gestion de patrimoine aux individus, de la Banque Scotia.  

Données en rafale

  • Fondée en 1892
  • Inscrite à la Bourse de Toronto depuis 2000
  • Plus de 4 000 000 de clients
  • Plus de 5300 employés
Source: Industrielle Alliance

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer