Indice de vitalité économique: la couronne nord de Québec au sommet

C'est à Lac-Delage que l'indice de vitalité économique... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

C'est à Lac-Delage que l'indice de vitalité économique est le plus élevé.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À un bout du spectre, les municipalités de la couronne nord de Québec: Lac-Delage, Sainte-Brigitte-de-Laval et Shannon. À l'autre bout, trois localités de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et du Bas-Saint-Laurent: Rivière-à-Claude, Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine et Saint-Charles-Garnier.

À un bout du spectre, les municipalités de... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Les deux réalités économiques du Québec.

À la demande du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) vient de pondre l'indice de vitalité économique des territoires. Cet outil d'analyse succède à l'indice de développement socioéconomique qui, depuis 2002, donnait, tous les cinq ans, un portrait de la vigueur économique des municipalités québécoises.  

Sur les 1098 localités et territoires pour lesquels le nouvel indice a été calculé, 553 affichent un indice négatif.

Les localités qui présentent un indice de vitalité économique faible sont généralement de petite taille, elles sont éloignées des grands centres urbains et se caractérisent par une population relativement âgée. Elles sont frappées de plein fouet par un déclin démographique important. Le revenu médian de la population adulte y est faible. Elles dépendent grandement de l'aide de l'État.

Pas moins de 90 % des localités de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine présentent un indice de valeur négative. Dans la région voisine, celle du Bas-Saint-Laurent, près des deux tiers des localités affichent un indice négatif.

À la queue du classement, au 1098e rang, il y a Rivière-à-Claude. Les 127 habitants de cette municipalité située dans la péninsule gaspésienne affichent un revenu médian de 18 196 $, l'un des plus bas au Québec. À titre comparatif, il est de 54 031 $ à Lac-Delage et de 92 067 $ à Fermont. À Rivière-à-Claude, à peine un adulte sur deux occupe un emploi.

À un bout du spectre, les municipalités de la couronne... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Top 10

Parmi les 10 localités occupant le haut du classement, huit sont situées en banlieue de Québec, de Montréal et de Gatineau. 

En plus de Lac-Delage, de Sainte-Brigitte-de-Laval et de Shannon, Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier et Lac-Beauport font partie du top 10 des localités affichant l'indice de vitalité économique le plus élevé dans la Belle Province.

«On constate que les localités les plus vitalisées économiquement présentent globalement une densité de population plus élevée, ont une population relativement jeune, connaissent une forte croissance démographique, en plus d'afficher une richesse foncière uniformisée relativement élevée. Qui plus est, les résidents de ces territoires ont un niveau de revenu plus élevé et dépendent moins des transferts gouvernementaux comme source de revenus», souligne l'ISQ dans un bulletin d'analyse.

À un bout du spectre, les municipalités de la couronne... (Infographie Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Lévis, la championne des grandes villes

Au classement des municipalités de 100 000 habitants, Lévis trône au premier rang devant Terrebonne, Gatineau et Québec.

À l'échelle de tout le Québec, Lévis et Québec se classent au 89e et au 134e rang respectivement.

À Lévis, le revenu total médian des particuliers de 18 ans et plus est de 39 865 $. Il est de 36 117 $ à Québec.

Par ailleurs, l'ISQ a comparé le classement des localités de l'indice de vitalité économique de 2014 par rapport à celui de 2002. 

Des améliorations

Des municipalités ont renversé la vapeur. C'est le cas de Notre-Dame-des-Monts (Charlevoix-Est) et de Saint-Octave-de-Métis (Bas-Saint-Laurent). Leur classement s'est amélioré d'au moins 500 positions entre 2002 et 2014.

D'autres ont perdu des plumes. Sainte-Aurélie (Chaudière-Appalaches) fait partie des localités qui ont dégringolé de plus de 520 rangs au classement au cours de cette période. Dans le cas de la Chaudière-Appalaches, l'ISQ signale que la plupart des municipalités de l'est et de l'extrême sud du territoire ont glissé au classement. Une conséquence, sans doute, du déclin du secteur de la fabrication.

Indice de vitalité économique des territoires

Il représente la moyenne géométrique des variables normalisées de trois indicateurs, soit le revenu total médian des 18 ans et plus, le taux de travailleurs des 25-64 ans et le taux d'accroissement annuel moyen de la population sur cinq ans. Chacun de ces indicateurs représente une dimension essentielle de la vitalité, soit respectivement le niveau de vie, le marché du travail et le dynamisme démographique.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer