Lowe's veut repositionner RONA

L'été dernier, le RONA situé à Anjou, à... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'été dernier, le RONA situé à Anjou, à Montréal, troquait le jaune pour le bleu, lors de son ouverture.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Boucherville

Une enseigne de Lowe's a remplacé celle de RONA à l'entrée du siège social de Boucherville, mais cela ne veut pas dire que la bannière québécoise a moins d'importance aux yeux de l'entreprise américaine.

Au contraire, affirme le président et chef de la direction de Lowe's Canada, Sylvain Prud'homme, qui considère la marque RONA au coeur de la stratégie du géant américain de la rénovation.

«Elle va demeurer, la bannière, en termes de magasins, la plus importante», a-t-il expliqué, lundi, en marge d'une conférence de presse visant à faire le bilan, plus de six mois après la controversée acquisition du quincailler fondé en 1939 pour 3,2 milliards $.

Néanmoins, Lowe's prévoit que 40 magasins à grande surface RONA, dont 17 au Québec, adopteront le nom de l'entreprise américaine au cours des quatre prochaines années. Ils s'ajouteront aux 53 établissements que compte actuellement Lowe's au Canada.

Aucune décision n'a été prise pour le moment en ce qui a trait à une éventuelle conversion de 21 autres établissements à grande surface RONA en Lowe's.

Les premiers changements auront lieu dès le début de la prochaine année, alors qu'au Québec, les conversions débuteront une fois qu'une version francophone de la plateforme technologique sera implantée.

M. Prud'homme a fait valoir qu'il ne s'agissait que de 40 établissements sur le réseau de 600 magasins à l'échelle nationale, qui comprennent 295 établissements au Québec.

Dans le but d'éliminer une certaine «confusion» pour les consommateurs, Lowe's misera sur quatre types d'établissements, soit des grandes surfaces Lowe's, les Réno-Dépôt au Québec, des magasins de proximité RONA et les quincailleries Ace.

«Vous pouvez imaginer que pour un consommateur qui regarde une circulaire et qui arrive dans le magasin [...] pour se faire dire qu'en raison du format de l'établissement, le produit n'est pas disponible, ce n'est que de la déception», a-t-il dit en conférence de presse.

Dans le cadre du repositionnement de RONA, Lowe's compte introduire un nouveau prototype. Quatre établissements ouvriront leurs portes dès 2017 et neuf autres seront rénovés.

Son réseau canadien compte quelque 400 magasins de taille moyenne dans lesquels sont disponibles environ 20 000 articles, soit environ la moitié de l'offre des établissements Lowe's.

«Ce réseau a manqué d'amour pendant plusieurs années et nous pensons pouvoir repositionner ces bannières», a fait valoir le grand patron de Lowe's Canada.

À terme, M. Prud'homme veut voir l'enseigne occuper le premier rang du marché des magasins de proximité, qui représente, selon lui, 56 % du marché de la rénovation domiciliaire au pays.

Quant à Réno-Dépôt, M. Prud'homme a expliqué que Lowe's n'avait pour l'instant aucune indication qu'il était nécessaire de convertir la bannière, mais que la réflexion de l'entreprise n'était pas terminée dans ce dossier. La société évalue ses options quant aux noms d'enseignes comme Marcil, Dick's Lumber et Chester.

Une enseigne de Lowe's a remplacé celle de RONA à l'entrée du... (Infographie PC) - image 2.0

Agrandir

Infographie PC

Siège social

Le dirigeant de Lowe's Canada a également tenté de dissiper les craintes soulevées dans la foulée de l'acquisition en rappelant à plus d'une reprise que l'entreprise avait respecté ses engagements, notamment à l'égard du siège social de Boucherville.

Plus de 1100 nouveaux emplois, dont environ 200 au Québec, ont été créés dans le cadre de l'ouverture de 13 nouveaux magasins au pays.

«Nous avons un plan de croissance qui laisse croire que l'on va en créer encore plus dans le futur», a fait valoir M. Prud'homme, qui caresse toujours l'objectif de doubler la rentabilité de ses activités canadiennes d'ici cinq ans.

Contrairement à ce que plusieurs croyaient, les marchands affiliés - l'entreprise en compte actuellement 241 - n'ont pas abandonné Lowe's, qui a été en mesure d'en recruter 16 depuis le mois de mai.

«C'est l'une de mes plus belles surprises», a dit M. Prud'homme, en marge de la conférence de presse.

Parmi les autres initiatives mises de l'avant, Lowe's a commencé à vendre des électroménagers dans 47 magasins RONA - dont 30 à l'extérieur du Québec - ainsi que dans 21 Réno-Dépôt.

En ce qui a trait au commerce en ligne, les clients de RONA peuvent déjà acheter sur Internet et récupérer leur commande en magasin. La livraison devrait être disponible l'an prochain.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer