Rémunération: la fonction publique traîne de la patte

Réunis en congrès à Montréal, 1000 membres de... (La Presse Canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

Réunis en congrès à Montréal, 1000 membres de la FTQ ont réclamé, vêtus d'un t-shirt rouge Minimum 15 $, un salaire minimum de 15 $ l'heure à leurs tables de négociation respectives.

La Presse Canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Les salariés de l'administration publique québécoise continuent d'accuser du retard au chapitre du salaire comparativement à leurs pairs du secteur privé, mais cet écart est comblé lorsque l'on tient compte de leur rémunération globale.

C'est l'un des aspects du portrait annuel de la rémunération des employés de l'administration québécoise dévoilé mercredi par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

Grâce à une semaine de travail plus courte et du «temps chômé payé» - des congés plus nombreux - les employés du secteur public sont à parité avec le secteur privé du côté du salaire global, qui tient compte, par exemple, des avantages sociaux et congés.

En 2016, le salaire moyen d'un employé de l'administration publique s'est établi à 47 466 $, comparativement à 52 647 $ pour un travailleur du secteur privé, ce qui représente un écart de 10,9 %.

L'Institut a souligné que la semaine de travail dans le secteur public est en moyenne de 35,9 heures, alors qu'elle est de 37,9 heures dans le secteur privé.

Si l'on tient uniquement compte des salaires, les employés du secteur public sont en retard par rapport à toutes les autres catégories d'employés avec lesquelles ils ont été comparés : administration municipale, universitaire, privé syndiqué et non syndiqué, entre autres.

Des limites

Ce portrait brossé par l'Institut comporte toutefois des limites.

Par exemple, dans le secteur public, on ne tient pas compte des enseignants et des infirmières, faute d'un échantillon comparable dans le secteur privé. De plus, on exclut également les employés qui travaillent dans les sociétés de moins de 200 employés, et ce, même si la majorité des entreprises québécoises sont des petites et moyennes entreprises.

L'ISQ souligne également que de 2009 à 2016, l'écart a continué de se creuser entre le public et le privé au chapitre du salaire, passant de six % à 10,9 %. En ce qui a trait à la rémunération globale, l'avance de 3,6 % du secteur public a progressivement reculé pour atteindre la parité en 2016.

La FTQ s'attaque aux employeurs

Après avoir réclamé le salaire minimum à 15 $ auprès du gouvernement Couillard, la FTQ s'attaquera à un deuxième front : celui des employeurs.

La plus grande centrale syndicale du Québec a décidé en congrès, mercredi, que l'ensemble de ses syndicats affiliés revendiqueraient un minimum de 15 $ l'heure à leurs tables de négociation respectives.

La FTQ représente quelque 5000 syndicats locaux dans l'ensemble du Québec, sous l'égide de 35 grands syndicats. Elle compte plus de 600 000 membres. Plusieurs de ses membres ne touchent pas 15 $ l'heure, notamment dans les résidences privées pour personnes âgées, l'alimentation, le commerce de détail et même dans des usines.

Avant de voter debout, tous en t-shirt rouge marqué «Minimum 15 $», les 1000 congressistes ont entendu de nombreux témoignages de personnes touchées.

«Moi, ça fait 40 ans que je suis dans le métier et j'ai à peine 13 $ l'heure», a relaté Chantal Bélanger, une syndiquée qui travaille dans l'industrie du vêtement.

«J'ai une mère qui travaille dans un Valentine. Elle a 58 ans; elle gagne 10,50 $ l'heure. C'est pas normal que c'est moi, sa fille de 37 ans, qui lui prête de l'argent parce qu'elle ne gagne pas 15 $ l'heure», a déploré à son tour la syndiquée Sonia Ramzay.

En 2015, 211 500 personnes étaient rémunérées au salaire minimum au Québec, dont 58 % de femmes. Le salaire minimum est actuellement de 10,75 $ l'heure.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer