Un cancer emporte le père du Village Vacances Valcartier

Guy Drouin accueillait les journalistes lors d'une visite... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Guy Drouin accueillait les journalistes lors d'une visite du futur Bora Parc, pas plus tard que le 1er novembre.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Guy Drouin avait un rêve; plutôt, des rêves. Son plus récent était l'ouverture de son hôtel quatre étoiles et de son parc aquatique couvert. Il allait le réaliser samedi et après, direction la retraite. L'homme d'affaires de 68 ans a toutefois perdu son combat contre «un foudroyant cancer [du foie]». Il a rendu l'âme lundi.

C'est par l'intermédiaire d'un communiqué que la famille et la direction des parcs Village Vacances Valcartier et Calypso, en banlieue d'Ottawa, ont annoncé la triste nouvelle, mardi matin. Les employés l'ont appris au même moment.

«Nous sommes tous secoués de ce départ et sommes éplorés de savoir que notre père n'aura pas pu voir sa plus récente création en action, le Bora Parc. Ce parc et son hôtel étaient le plus gros projet de sa vie et représentent le legs de notre père en faveur de la région. Sa disparition nous brise le coeur, mais son audace et sa générosité légendaires nous traceront le chemin pour l'avenir. Cet homme d'exception a dédié sa vie à amuser les familles du pays et il a gardé le sourire jusqu'à la fin», ont indiqué ses enfants Mathieu, Simon et Jérôme Drouin, précisant que leur père avait, à partir de sa chambre d'hôpital, grâce à des systèmes de caméras, veillé sur le chantier jusqu'à la dernière minute.

Diagnostic récent

M. Drouin a été admis à l'Hôtel-Dieu de Québec jeudi dernier. Il y allait pour faire un suivi médical pour son cancer, diagnostiqué neuf jours plus tôt. 

Ses proches ne le cachent pas, il avait quelques problèmes de santé bien avant que ne tombe le diagnostic. Mais seule une poignée de personnes étaient au courant de ses récents problèmes, dont sa famille et son meilleur ami Roger Villeneuve. Ce dernier était d'ailleurs à son chevet quelques minutes avant qu'il pousse son dernier souffle.

«Lorsqu'il m'a contacté, il y a deux jours, il était découragé et n'était pas prêt à partir. Lundi, il était très serein à l'hôpital, il était prêt. On s'est remémoré certains bons moments de notre vie», confie au Soleil M. Villeneuve, qui connait bien des secrets et anecdotes sur M. Drouin, connaissant celui-ci depuis l'âge de 15 ans. D'ailleurs, il y a moins de deux mois, le duo jouait au golf chaque jeudi en Floride. «On misait un dollar [par trou], et lorsqu'il gagnait ou perdait, on en entendait parler durant deux jours, et ce, même s'il était assez fortuné», se remémore-t-il, avec un petit sourire. «C'est un gars qui aimait s'amuser!»

M. Villeneuve n'a que de bons mots pour son ami, le décrivant comme une personne toujours positive et calme, et ce, même s'il travaillait 14 heures par jour. «C'était un développeur administrateur. Il était capable de faire de la microprojection et de la macroprojection. Il était capable de planifier ce qu'il allait faire dans huit ou dix ans. Il avait une vue d'ensemble incroyable. C'était un visionnaire.»

Bien qu'il n'ait jamais investi financièrement dans ces grands projets, M. Villeneuve, qui a possédé différentes maisons avec le patron du Village Vacances Valcartier, notamment en Floride, lui a servi en quelque sorte de conseiller. 

«Je me souviens lorsqu'il m'a fait marcher dans la forêt avec les moustiques sur le terrain de Calypso. On l'a fait deux fois. Ce n'était pas le gars qui envoyait des éclaireurs, il fallait qu'il touche à ses projets», dit-il. «Il a tout fait par lui-même. Il est parti de rien et il a réussi. C'était un gars solitaire qui écoutait tout de même les conseils des gens. C'est toutefois lui qui avait la décision finale», poursuit-il. Le parc aquatique baptisé Calypso a ouvert ses portes en 2010.

Guy Drouin avait reçu les médias, le 1er novembre

Chronologie

  • 1963 Début des activités du centre de glissade d'hiver avec l'aménagement de glissades sur luge en bois de type traîne sauvage. Le propriétaire était Adrien Drouin, père de Guy

  • 1972 Guy Drouin prend les rênes de l'entreprise familiale

  • 1980 Lancement à l'été du parc aquatique comprenant un lac artificiel et quelques glissades d'eau

  • 1987 Ajout de l'Everest, deux glissades d'accélération utilisables été comme hiver

  • 1989 Construction de la piscine à vagues

  • 1993 Ouverture de l'Amazone, une rivière tropicale. Il s'agit d'une première dans l'industrie des parcs aquatiques

  • 2002 À l'hiver, investissement de 1,4 million $ pour l'introduction de l'Himalaya

  • 2006 Inauguration du Repaire des pirates, un investissement de plus de 3 millions $

  • 2016 Ouverture du futur complexe récréotouristique incluant un hôtel 4 étoiles et un parc aquatique intérieur.

Source Village Vacances Valcartier

Ce qu'ils ont dit...

«C'était une personne qui avait la fleur des affaires, un fonceur. Ça va laisser un vide dans la région»

Brent Montgomery, maire de la municipalité de Saint-Gabriel-de-Valcartier depuis 29 ans

«M. Drouin était un homme de peu de mots, assez zen compte-tenu des circonstances. Il faut avoir les reins solides pour investir de sa propre poche comme il l'a fait. Il avait confiance en lui et voyait une journée à la fois. C'était une personne inspirante»

Annie Pelletier, ancienne athlète olympique et porte-parole de l'entreprise

«Cet homme d'affaires visionnaire a construit un empire. D'un parc de glissade hivernale à Valcartier, il l'a transformé en mégaparc d'attractions reconnu nationalement»

Joël Godin, député fédéral de Portneuf-Jacques-Cartier

«Il était capable de planifier ce qu'il allait faire dans 8 ou 10 ans. Il avait une vue d'ensemble incroyable. C'était un visionnaire»

Son ami de longue date Roger Villeneuve

Homme d'affaires d'exception

«Il n'y en a pas beaucoup, des entrepreneurs de ce calibre-là, dans le domaine touristique.»

Comme plusieurs gens d'affaires de la région, le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, Alain Aubut, s'est dit sous le choc après avoir appris le décès du fondateur et président du Village Vacances Valcartier, Guy Drouin. Ce dernier se battait depuis quelques jours contre un cancer.

«Il a été finaliste à l'un de nos prix rayonnement hors Québec», note M. Aubut, pour illustrer l'apport de la compagnie pour la capitale. «C'est un attrait touristique incontestable dans la région; c'est un entrepreneur assez singulier et innovant dans sa matière. Faire un parc d'attractions au milieu de nulle part et arriver à gérer un investissement de 70 millions après avoir fait des glissades [...], tu vois que c'est un entrepreneur qui avait une lecture des besoins de la population», poursuit-il, saluant également au passage sa contribution dans le secteur de la capitale canadienne avec son développement de parc aquatique baptisé Calypso.

Depuis 1972. M. Drouin a investi plus 130 millions $ dans ses installations situées dans la municipalité de Saint-Gabriel de Valcartier. Et près de 15 000 millions de personnes ont foulé le site.

«Son industrie a permis d'attirer des clients de l'extérieur et d'en faire bénéficier les gens de la région. Ce qu'il était en train de faire [avec l'ajout de l'hôtel de glace, de son hôtel quatre étoiles et de son parc aquatique couvert], c'est un petit Disney. Il avait le sens d'attirer et de répondre aux besoins de la clientèle; il a énormément aidé l'économie de la région. Ça prenait un visionnaire pour faire ça», affirme M. Aubut, qui aimerait voir plus d'entrepreneurs comme M. Drouin dans le domaine touristique.

«Énorme perte»

Dans un communiqué, la Ville de Québec a tenu à offrir ses condoléances et à souligner que le départ de M. Drouin représentait «une énorme perte pour la communauté d'affaires et touristique de la grande région de Québec». «M. Drouin était un bâtisseur qui innovait et qui a su faire du Village Vacances Valcartier une destination adorée du public. Respecté par tous les acteurs de l'industrie touristique, ce visionnaire nous manquera tous», a noté pour sa part le maire Régis Labeaume.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer