Projet de spa au bassin Brown

Comme les terrains de l'anse Brown sont gérés... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Comme les terrains de l'anse Brown sont gérés par l'Administration portuaire de Québec, le projet devra être soumis au processus environnemental de participation citoyenne de l'organisation fédérale et obtenir son approbation.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Annie Morin, Camille B.-Vincent
Le Soleil

(Québec) Faire trempette dans les eaux chaudes d'un spa au bassin Brown? L'entreprise Strøm spa nordique pourrait y offrir un tel luxe dès décembre 2017, à condition bien sûr que le Port de Québec approuve le projet.

Le projet de spa en nature occuperait 25... (Image fournie par Strøm nordique) - image 1.0

Agrandir

Le projet de spa en nature occuperait 25 000 pieds carrés et serait situé à l'est du centre d'interprétation du bassin Brown.

Image fournie par Strøm nordique

«On est dans les balbutiements d'un projet. Il est trop dans l'échéancier pour pouvoir dire» s'il se concrétisera, laisse entendre au Soleil Marie-Andrée Blanchet, porte-parole du Port de Québec.

Le complexe récréotouristique projeté par l'entreprise Strøm spa nordique, dont les bureaux sont situés à L'Île-des-Soeurs, occuperait 25 000 pieds carrés et serait situé à l'est du centre d'interprétation du bassin Brown. Le projet représente un investissement de 12 millions $, et pourrait attirer 100 000 visiteurs par année.

Guillaume Lemoine, copropriétaire de Strøm spa nordique, se réjouit d'avoir trouvé le «spot parfait» pour satisfaire son désir d'expansion à Québec, désir qu'il chérissait depuis 5 ans déjà. Selon lui, trop peu de commerces de la ville exploitent la «beauté» du bord du fleuve unique à Québec. Lui, compte bien le faire, grâce à «plusieurs bains chauds et froids, une piscine, des saunas et bains vapeurs, des salles de détente intérieures et extérieures ainsi qu'un bistro», peut-on lire dans un communiqué de presse publié mercredi. «Le design des installations serait confié à une firme de Québec LemayMichaud Architecture Design. [...] On y prodiguerait toute une gamme de soins et de massages pour le corps.»

L'entreprise pense employer une centaine de personnes dès son ouverture, et environ 150 après 18 mois d'activité.

Participation citoyenne

Le Port de Québec précise qu'aucune entente de principe n'a été conclue jusqu'à maintenant avec Strøm spa nordique, bien que le projet «s'intègre à la vision actuelle du secteur», affirme Marie-Andrée Blanchet.

Comme les terrains de l'anse Brown sont gérés par l'Administration portuaire de Québec, le projet devra être soumis au processus environnemental de participation citoyenne de l'organisation fédérale et obtenir son approbation. Pour ce faire, le promoteur devra impliquer les citoyens dans son projet, et faire appel à une firme indépendante pour produire des études sur les effets sonores, visuels et environnementaux que produirait le complexe.

Selon Guillaume Lemoine, de chez Strøm spa nordique, de telles études ont déjà été réalisées, et prouvent que le projet ne nuirait pas au secteur.

Le promoteur a par ailleurs convié les citoyens à des séances d'information, jeudi après-midi et vendredi, de 9h à 12h, au centre d'interprétation du bassin Brown, au 615, boulevard Champlain. Parallèlement, le Port de Québec fera de même de manière virtuelle du 28 novembre au 7 décembre (au http://consultation-citoyens.portquebec.ca/fr), afin de récolter des commentaires citoyens à propos du projet.

Un peu plus d'une dizaine de personnes se sont présentées à la séance d'information de jeudi, majoritairement des résidents du secteur. Bien que surpris de ne pas avoir entendu parler du projet plus tôt, ils ont semblé ravis de la possibilité que le bassin Brown «trouve une vocation», mentionne Émilie Lefebvre, directrice marketing chez Strøm spa nordique.

Le secteur du bassin Brown a été réaménagé par le gouvernement fédéral au coût de 7 millions $ pour le 400e anniversaire de la Ville de Québec en 2008. Le site a accueilli quelques expositions dans son bâtiment principal au fil des ans, mais il ne fait pas courir les foules. La roulotte le Panache mobile du restaurant de l'auberge Saint-Antoine est le principal occupant des lieux depuis quelques étés.

Strøm spa nordique exploite déjà des spas à L'Île-des-Soeurs, à Mont-Saint-Hilaire et à Sherbrooke. Celui de Québec serait le quatrième et le plus gros établissement du groupe. L'entreprise souhaite en détenir 10 d'ici 2023.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer