Péquistes et libéraux croisent le fer sur l'accord entre le Canada et l'UE

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a... (Archives La Presse)

Agrandir

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a soutenu que l'augmentation prévue de la présence de fromages européens sur le marché canadien «mettra en péril notre industrie naissante de fromages fins».

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement de Philippe Couillard n'entend pas retarder la ratification de l'Accord économique et commercial entre le Canada et l'Union européenne pour faire pression sur Ottawa.

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, est revenu à la charge mercredi en demandant au gouvernement Couillard de ne pas signer «le décret d'application de l'entente de libre-échange» tant que le Québec ne sera pas «satisfait de la compensation accordée à [son] industrie laitière et fromagère».

Le souverainiste a chargé Ottawa. «Le gouvernement canadien a posé un geste odieux et a décidé de faire payer le Québec pour une concession qu'il demandait pour l'exportation en Europe de boeuf de l'Ouest. Faire payer le Québec, ça signifiait augmenter considérablement le quota d'importation de lait et de fromages, et en particulier de fromages fins.»

Le chef péquiste a soutenu que l'augmentation prévue de la présence de fromages européens sur le marché canadien «mettra en péril notre industrie naissante de fromages fins».

Une compensation de 1,5 milliard $ sur cinq ans doit lui être accordée, a-t-il dit. Le gouvernement canadien lui offre 350 millions $.

Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, Pierre Paradis, a ignoré les appels du pied du Parti québécois. La veille, il avait d'ailleurs confié au Soleil qu'il continuerait à faire pression sur Ottawa, mais sans brandir la menace de repousser ou de refuser la ratification de l'Accord économique et commercial entre le Canada et l'Union européenne.

Plusieurs secteurs du monde agricole jugent avantageux l'accord entre le Canada et l'Union européenne. C'est entre autres le cas pour les producteurs de porc et de sirop d'érable.

S'adressant à Jean-François Lisée, Pierre Paradis a fait valoir que si le Québec était indépendant, il faudrait «se départir d'une vache sur deux», puisque le Québec «produit deux fois plus de lait qu'il en consomme».

Il soutient que M. Lisée n'a pas suffisamment agi pour assurer une juste compensation aux industries fromagère et laitière lorsqu'il était ministre des Relations internationales et du Commerce extérieur au sein du gouvernement Marois.

Mise en oeuvre

La semaine dernière, le ministre canadien de l'Agriculture, Lawrence MacAulay, a dévoilé deux programmes d'une valeur totale de 350 millions $ sur cinq ans afin d'aider les producteurs et les transformateurs à faire face aux impacts de l'entente avec l'Union européenne; Pierre Paradis juge ceux-ci insuffisants.

L'entente signée à la fin octobre par Ottawa et Bruxelles prévoit - pour cet aspect précis du dossier - que l'Union européenne pourra exporter 17 700 tonnes de fromage de plus par année au Canada, ce qui correspond à environ 4 % du marché canadien.

Le chef péquiste aborde ce sujet lorsqu'il fait campagne dans certaines des circonscriptions où des élections se dérouleront le 5 décembre. Il en a parlé dans Arthabaska.

La mise en oeuvre des ententes internationales signées par Ottawa est en partie du ressort des provinces. Voilà pourquoi le gouvernement du Québec doit encore adopter un décret d'application pour celle entre le Canada et l'Union européenne, et pourquoi les députés de l'Assemblée nationale devront aussi se prononcer par vote.

À moins d'un changement de stratégie de la part du gouvernement du Québec, ces étapes devraient survenir d'ici quelques semaines.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer