Exclusif

Meubles South Shore: virage techno à pleins gaz!

Avec ses nouveaux centres de distribution, Meubles South... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Avec ses nouveaux centres de distribution, Meubles South Shore est en mesure de libérer de l'espace dans les usines, ce qui lui permet d'accroître sa capacité de production.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En 2004, Meubles South Shore prenait résolument le virage Web. Les consommateurs canadiens et américains allaient pouvoir acheter en ligne les meubles fabriqués par l'entreprise de Sainte-Croix-de-Lotbinière. Une décision salutaire pour la compagnie fondée en 1940, qui a pu ainsi tirer son épingle du jeu alors que l'industrie québécoise courbait l'échine devant la concurrence asiatique.

Douze ans plus tard, Meubles South Shore en remet.

Une nouvelle image de marque, un site transactionnel revampé, l'ajout de deux centres de distribution aux États-Unis, des dépenses en immobilisations dans ses usines de Sainte-Croix, de Coaticook et de Juárez au Mexique.

Des investissements totalisant plus de 15 millions $.

Son chiffre d'affaires, l'entreprise qui fait travailler 1000 personnes au Canada, aux États-Unis et au Mexique ne le divulgue pas.

«Je vous assure, par contre, que nous sommes sur une lancée», affirme Nicole Basenach, vice-présidente expérience consommateur. «Nous accroissons nos capacités de production dans nos usines et nous recherchons activement de nouveaux travailleurs : une trentaine à Sainte-Croix et à Coaticook.»

Aujourd'hui, Meubles South Shore réalise le deux tiers de ses affaires aux États-Unis. Et 90 % des ventes proviennent des consommateurs qui magasinent en ligne.

Au début de son aventure sur la Toile, Meubles South Shore vendait ses produits à partir des sites de détaillants comme Amazon, Walmart, Lowe's ou Tanguay.

Ces dernières années, l'entreprise de Sainte-Croix a développé, en plus, son propre site transactionnel. Une façon, pour elle, de prendre la température de l'eau; de connaître les besoins des consommateurs.

À compter de 18h, aujourd'hui, Meubles South Shore propose aux consommateurs un tout nouveau magasin en ligne. Il suffit de taper southshorefurniture.com.

«Un site plus convivial, dont la navigation a été simplifiée pour permettre aux consommateurs de trouver rapidement les produits recherchés», commente MmeBasenach, en précisant que Meubles South Shore avait misé sur le concepteur et le développeur d'applications mobiles Mirego, de Québec, pour l'accompagner dans l'exercice d'amélioration de l'expérience client. À la recherche d'un mobilier de chambre à coucher, le consommateur se fera proposer des produits complémentaires, des idées d'aménagement.

«Trop souvent, lorsque vous achetez un produit en ligne, vous ne savez rien du vendeur. Nous avons décidé de briser cet anonymat. Notre site transactionnel se veut une vitrine ouverte sur Meubles South Shore. Nous mettons en vedette nos gens du service à la clientèle et ceux qui travaillent à concevoir et à fabriquer nos meubles», indique Nicole Basenach, en ajoutant qu'une application développée en collaboration avec Mirego permettra aux employés de Meubles South Store d'alimenter, sans filtre, le site Internet d'images de la vie de tous les jours au sein de l'entreprise.

Mme Basenach assure que la relation avec les consommateurs demeurera la priorité de l'entreprise. Par exemple, Meubles South Shore propose à ses clients de les accompagner en direct par Skype s'ils éprouvent des difficultés à assembler un meuble.

Logistique réglée au quart de tour

Chez Meubles South Shore, c'est le branle-bas de combat, à une semaine du Vendredi fou. À cette occasion, l'entreprise s'attend à expédier plus de 10 000 meubles en 24 heures aux quatre coins de l'Amérique du Nord.

Que ce soit à l'occasion du Vendredi fou ou de tout autre jour de l'année, livrer du mobilier de chambre à coucher et de bureaux, des solutions de rangement ainsi que des meubles pour bébés et enfants dans un laps de temps de 48 heures suivant l'achat par le consommateur exige une logistique réglée au quart de tour.

Jusqu'à tout récemment, Meubles South Shore réalisait ce tour de force à partir de ses usines de fabrication de Sainte-Croix, de Coaticook et de Juárez, et d'un centre de distribution situé à El Paso au Texas.

Voilà que depuis le mois dernier, l'entreprise - qui dispose dorénavant de 1,4 million de pieds carrés d'espace de distribution et de fabrication - livre également à partir de deux nouveaux centres d'expédition qui ont stratégiquement pignon sur rue à Salt Lake City et à Nashville.

De cette façon, le fabricant de meubles est en mesure d'acheminer ses produits en 48 heures à 98 % des foyers américains.

«De plus, nous libérons de l'espace dans nos usines, ce qui nous permet d'y accroître les capacités de production», mentionne Nicole Basenach.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer