Alexandre Taillefer «intéressé» par les magazines francophones de Rogers

Dans le cadre d'une restructuration, Rogers avait décidé... (La Presse, Sarah Mongeau-Birkett)

Agrandir

Dans le cadre d'une restructuration, Rogers avait décidé de se retirer du marché francophone des magazines en mettant en vente L'actualité, Châtelaine et Loulou afin de se concentrer sur ses propriétés de langue anglaise.

La Presse, Sarah Mongeau-Birkett

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Après le journal Voir, l'homme d'affaires Alexandre Taillefer s'intéresse maintenant aux magazines francophones - dont L'actualité - mis en vente par Rogers Communications (TSX:RCI.B) le 30 septembre dernier.

Aucune transaction n'a toutefois été conclue, a-t-il pris soin de préciser au cours d'une entrevue, mercredi, en marge d'une allocution prononcée à Montréal devant des gens d'affaires.

«C'est définitivement un actif qui nous intéresse, mais nous n'avons rien à annoncer en ce moment, a affirmé M. Taillefer. C'est difficile pour moi de parler de cela. Mais je peux vous dire qu'il y a une entente de confidentialité en place avec Rogers.»

Dans le cadre d'une restructuration, Rogers avait décidé de se retirer du marché francophone des magazines en mettant en vente L'actualité, Châtelaine ainsi que Loulou, afin de se concentrer sur ses propriétés de langue anglaise. Du même coup, le conglomérat avait mis fin aux versions imprimées des magazines Flare, Sportsnet, MoneySense et Canadian Business, qui seront seulement offerts en version numérique.

Selon l'entreprise torontoise, L'actualité, Châtelaine et Loulou, qui comptent environ 70 employés au total, n'offraient pas assez d'occasions de synergies avec les autres publications ainsi que ses autres secteurs d'activités, comme la radio et la télédiffusion.

En avril 2015, le groupe XPND Capital, dont M. Taillefer est l'associé principal, avait mis la main sur une participation de 49 pour cent dans Communications Voir, une entreprise fondée en 1986 et propriétaire notamment du journal Voir, Boutique Voir ainsi que le Guide Restos Voir.

«Une chose est sûre, c'est qu'il faut une certaine masse critique dans le secteur des médias afin de pouvoir attirer des annonceurs nationaux et avec Voir, nous avons une recette qui a connu un certain succès, a indiqué M. Taillefer. Nous pensons pouvoir appliquer cela à d'autres médias.»

De son côté, Rogers a indiqué que les discussions avec «d'éventuels acheteurs» pour ses trois magazines québécois se poursuivaient.

«Il n'y a rien de nouveau à dire, a indiqué l'entreprise dans un courriel. Nous sommes conscients qu'il s'agit de marques bien connues dans le marché francophone et nous tentons de trouver un nouveau propriétaire qui a les reins solides.»

Il n'a pas été possible d'obtenir des précisions sur le sort qui attend les publications québécoises si aucune transaction n'est conclue.

Bien connu pour avoir consolider l'industrie montréalaise du taxi, M. Taillefer est également derrière le regroupement d'entreprises créatives Mishmash, dont l'objectif est de faire rayonner le savoir-faire québécois à l'international.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer