Hellfire prend la relève du Donjon

Fort de ses 10 ans d'expérience à l'ancienne boutique... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Fort de ses 10 ans d'expérience à l'ancienne boutique Donjon, le bastion par excellence pendant 27 ans des gamers de la capitale, Maxime Dubois croit dur comme fer au succès de son commerce.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Comme des centaines de gamers, Maxime Dubois a encaissé durement l'annonce de la fermeture du Donjon, à la fin de septembre. Un choc d'autant plus grand qu'il y travaillait depuis 10 ans comme gérant. Qu'à cela ne tienne, fort de sa passion, l'homme de 30 ans a décidé de ressusciter sous un autre nom l'institution du quartier Saint-Roch.

Le propriétaire de la boutique Hellfire, qui ouvrira ses portes samedi, sur le boulevard Jean-Lesage, quasiment sous les bretelles de l'autoroute Dufferin, croit dur comme fer au succès de son entreprise. «Il y a un gros trou dans Saint-Roch depuis la fermeture du Donjon. Il n'y a pas de raison pour que ça ne marche pas, j'ai eu un bon support. Il n'y a pas grand-chose qui m'arrête», lance-t-il, déterminé.

Le jeune entrepreneur avance comme principale raison la somme de 6000 $ amassée dans une campagne Kickstarter. Au total, quelque 90 personnes ont cru suffisamment en son projet pour lui donner un coup de pouce financier, signe indéniable selon lui que les clients endeuillés par la fermeture du Donjon cherchent un endroit convivial pour réunir et vivre leur passion pour les jeux de rôle et de stratégie. Des chiffres qui «parlent d'eux-mêmes», glisse-t-il.

Rénovations

Lors du passage du Soleil, en début de semaine, Maxime Dubois s'affairait à la rénovation de son local, véritable chantier depuis le début du mois. À quatre jours de l'ouverture, malgré l'absence de marchandises, le jeune trentenaire ne laissait entrevoir aucun signe de nervosité. Tout sera prêt à temps, il en donne sa parole.

La nouvelle boutique ne sera pas aussi vaste que l'ancien Donjon, qui trônait au sous-sol de la bibliothèque Gabrielle-Roy. L'espace consacré aux tournois et autres événements spéciaux sera toutefois 50 % plus grand. Les «gros vendeurs» du Donjon, comme les figurines et les cartes à collectionner Magic, seront au rendez-vous.

Le jeune propriétaire croit que le commerce deviendra rapidement «le» lieu de rassemblement des gamers de la capitale. «Je suis la référence dans ce domaine. Je ne laisse rien au hasard. Les gens qui me connaissent savent que je ne fais pas n'importe quoi.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer