Exclusif

IPL investit au pays de Donald Trump

Avec l'acquisition d'Encore Industries, IPL devient le troisième... (Fournie par IPL)

Agrandir

Avec l'acquisition d'Encore Industries, IPL devient le troisième joueur en importance en Amérique du Nord dans le marché des produits de plastique moulés par injection.

Fournie par IPL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'offensive d'IPL au pays de Donald Trump franchit une nouvelle étape. Le fabricant de produits de plastique moulés par injection de Saint-Damien sort son chéquier et se porte acquéreur d'Encore Industries, une société américaine qui possède trois usines de production et d'assemblage en Ohio, en Géorgie et au Minnesota, pour la somme de 35 millions $US (46,8 M$CAN), a appris Le Soleil.

Du coup, IPL devient le troisième joueur en importance en Amérique du Nord dans le marché des produits de plastique moulés par injection.

Pour accroître la capacité de production de ses trois nouvelles usines, IPL y investira 36 millions $CAN, notamment pour l'achat d'équipement.

«De plus en plus, nos clients majeurs aux États-Unis réclament que nous nous rapprochions de leurs principaux sites de fabrication», explique le vice-président et directeur général de l'unité d'affaires Industriel chez IPL, Hugues Rouleau.

«Si vous jetez un oeil à la carte géographique, vous allez constater que Saint-Damien, c'est situé pas mal au nord-est du continent! Et pour demeurer compétitifs chez nos voisins du sud, nous devons être présents à l'intérieur d'un rayon de 1500 kilomètres de nos clients», ajoute-t-il en mentionnant que des concurrents d'IPL ont jusqu'à 20 lieux de production sur le territoire américain.

En plus de ses installations à Saint-Damien et à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, IPL possède aussi une usine au Missouri. Là-bas, on y fabrique des couvercles et des petits contenants alimentaires.

Nouveaux débouchés

La nouvelle venue dans la famille d'IPL est spécialisée dans un tout autre segment de marché. Celui des seaux de peinture moulés par injection. Les clients d'Encore Industries sont des grands manufacturiers et des détaillants nationaux de l'envergure de Lowe's et de Home Depot.

À Saint-Damien, IPL moule aussi des seaux, mais pour le domaine alimentaire.

Donc, en plus d'ajouter des usines aux États-Unis, IPL, par cette transaction, accède à une nouvelle clientèle, notamment les détaillants nationaux, à qui elle pourra vendre ses seaux alimentaires et ses autres produits d'emballage et de manutention de même que ses bacs. De la même façon, les produits vedettes d'Encore Industries trouveront de nouveaux débouchés auprès des clients d'IPL.

«L'acquisition d'Encore Industries est stratégique pour nous, tant par la localisation de ses installations que par le type de produits qui y sont fabriqués», a fait savoir le président et chef de la direction d'IPL, Luis de Jesus. «L'apport d'Encore Industries nous permettra d'offrir une plus large gamme de produits à plus de clients, dans plus d'endroits à travers l'Amérique du Nord, tout en assurant l'avenir à long terme d'IPL dans son ensemble.»

De l'avis d'Hugues Rouleau, la transaction va apporter de l'eau au moulin pour l'usine de Saint-Damien puisque les produits qui y sont fabriqués trouveront de nouveaux preneurs de l'autre côté de la frontière. L'arrivée d'Encore Industries dans le décor d'IPL n'entraînera donc pas un transfert d'activités du Québec vers les États-Unis.

Encore Industries est une compagnie de plus petite taille qu'IPL. Elle fait travailler entre 300 et 350 personnes. IPL, pour sa part, compte 800 employés. Rappelons qu'IPL est la propriété (67 %) de la société irlandaise One51 depuis juillet 2015. La Caisse de dépôt et placement du Québec (22 %) et le Fonds de solidarité FTQ (11 %) sont aussi actionnaires de l'entreprise bellechassoise fondée en 1939.

En entrevue au Soleil en mars dernier, la haute direction d'IPL signalait que son chéquier était prêt et qu'elle était en position d'acquisition. 

Les emplettes sont-elles maintenant terminées?

«Nous ne couvrons pas encore tout le territoire américain. Les transactions, ce n'est donc pas encore terminé. Toutefois, à court terme, nous allons veiller à faire en sorte que l'achat d'Encore Industries soit un succès», insiste Hugues Rouleau.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer