L'INO encore loin du compte malgré du financement public

L'Institut national d'optique... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'Institut national d'optique

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le financement de l'Institut national d'optique est assuré pour les cinq prochaines années.

L'argent des gouvernements du Canada et du Québec est maintenant sur la table. Trois ministres - Dominique Anglade, François Blais et Jean-Yves Duclos - se sont pointés au siège social de l'INO mardi pour confirmer le versement des sommes annoncées lors de la présentation des budgets de Carlos Leitão et Bill Morneau au printemps dernier.

Ottawa y va d'une contribution non remboursable de 50 millions $. Le gouvernement du Québec, pour sa part, verse un montant de 32 millions $ au centre de recherche de Québec spécialisé en optique-photonique.

Québec met également à la disposition de l'INO une enveloppe de 19,5 millions $ pour lui permettre de faire l'acquisition d'équipements spécialisés ou encore de réaliser des projets d'innovation.

N'empêche que l'INO est loin du compte. Il réclamait 150 millions $ - 75 millions $ de la part de chacun des deux paliers de gouvernement - sur cinq ans, notamment dans le but d'accroître ses activités aux quatre coins du pays et ainsi accroître ses revenus externes.

Le centre de recherche tire actuellement plus de 50 % de son financement du côté de ses clients du secteur industriel privé.

Comptant 192 employés, l'INO a contribué à la création d'une trentaine d'entreprises de haute technologie qui font travailler 1500 personnes.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer