Québec encore championne de l'emploi

La création d'emplois dans la région de Québec ne s'essouffle pas. En octobre,... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La création d'emplois dans la région de Québec ne s'essouffle pas. En octobre, pas moins de 3100 emplois ont été créés par rapport au mois de septembre. «Il s'agit de la cinquième hausse consécutive», rapporte l'économiste principal de Québec International, Louis Gagnon, à la lumière de la publication, vendredi, des données sur l'Enquête sur la population active par Statistique Canada.

Le taux de chômage, lui, n'a pas bougé. Il affiche 4,7 % pour un troisième mois consécutif.

Encore une fois, la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec - qui couvre essentiellement le territoire des villes de Québec et de Lévis - est le champion de l'emploi au Canada.

Un titre qu'elle revendique pour un septième mois d'affilée. Vancouver suit derrière avec un taux de chômage de 4,9 %. À Montréal, le taux de chômage est de 7,2 %.

«Le secteur des services continue d'être la locomotive de l'emploi dans la région», commente Louis Gagnon. «En octobre, il a contribué à pallier l'accalmie observée du côté de l'industrie manufacturière et de la construction. La performance d'octobre permet d'entamer le dernier trimestre de 2016 sur une base solide.»

Plus d'emplois au Canada et au Québec...

Il n'y a que dans la RMR de Québec que la création était au rendez-vous le mois dernier.

Au Canada, le marché du travail a bénéficié de la création de 44 000 emplois en octobre. Depuis trois mois, il s'agit d'un gain cumulatif de 137 300 emplois, fait-on remarquer au Mouvement Desjardins.

«C'est énorme», signale l'économiste principal, Benoit P. Durocher, qui invite toutefois tout le monde à la prudence étant donné la volatilité des données.

«Le chiffre impressionnant de la création d'emplois masque quelques faiblesses», fait remarquer Matthieu Arseneau, économiste principal à la Banque Nationale. «L'emploi à plein temps continue de stagner, et le nombre d'heures travaillées total suit une tendance à la baisse en 2016. Résultat, la croissance de la masse salariale reste timide.»

Au Canada, le taux de chômage n'a pas bougé non plus. Il affiche 7 %. Au Québec, le taux de chômage a légèrement diminué, passant de 6,9 % à 6,8 %.

Le Mouvement Desjardins fait état d'une «très légère» augmentation de 3200 emplois en octobre.

«Le mois dernier, le marché du travail québécois a repris son souffle, alors que 60 200 emplois avaient été créés en août et en septembre», souligne l'économiste principale Joëlle Noreau.

«Bien que les gains soient essentiellement dans le travail à temps partiel, ceux-ci sont appréciés dans un contexte où les incertitudes économiques ne sont pas entièrement dissipées et où la cadence de l'emploi a diminué depuis quelques mois aux États-Unis.»

... et aux États-Unis

Puisqu'il est question de nos voisins du sud, soulignons qu'il y a eu la création de 161 000 emplois en octobre aux États-Unis et que le taux de chômage a baissé, passant de 5 % à 4,9 %.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer