Abolitons de postes à Québecor Média: une «décision difficile»

Le président et chef de la direction de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion, a tenu jeudi conférence téléphonique avec les analystes financiers portant sur les résultats du troisième trimestre de l'exercice 2016.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Montréal

Au lendemain de l'annonce de l'abolition de 220 postes, ou 8 % des effectifs, dans son secteur des médias, le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion, a laissé entendre qu'il n'avait guère le choix de prendre cette «décision difficile» et qu'il lui fallait accroître la productivité.

«Pour demeurer un chef de file, nous devons parfois prendre des décisions difficiles. Avec la fragmentation du marché publicitaire et la multiplication des choix qui s'offrent aux consommateurs, améliorer la productivité est nécessaire pour maintenir la qualité de nos produits, comme la télévision et le contenu des journaux», a-t-il affirmé, jeudi, à l'occasion d'une conférence téléphonique avec les analystes financiers portant sur les résultats du troisième trimestre de l'exercice 2016.

«Confronté à un marché exigeant et en constante mutation, afin de nous assurer que nos coûts suivent la tendance de nos revenus, nous avons annoncé hier [mercredi] une restructuration de notre groupe Média», a-t-il ajouté.

Perte nette de 8,3 M$

Pour ce troisième de l'exercice en cours, Québecor a essuyé une perte nette attribuable aux actionnaires de 8,3 millions $, ou 7 ¢ par action, comparativement à un bénéfice net de 85,1 millions $, ou 69 ¢ par action, en 2015.

Cette perte s'explique notamment par un écart défavorable de 136,2 millions $ lié à la restructuration des activités d'exploitation et autres éléments.

Québecor affiche des revenus de 998,3 millions $, en hausse de 23,8 millions $ au troisième trimestre de 2016, soit une augmentation de 2,4 %.

Son secteur des médias a subi une diminution de ses revenus de 7,2 % ou 17,3 millions $.

Néanmoins, le secteur des télécommunications continue de bien faire, même dans ce contexte concurrentiel exigeant.

Ainsi, pour ce troisième trimestre, ce secteur a enregistré une croissance de 39,5 millions $ de ses revenus ou 5,2 %. Son secteur des sports et divertissement a vu ses revenus progresser de 1,6 million $ ou 25,8 %.

Les revenus de Vidéotron pour les services de téléphonie mobile ont aussi crû. Par exemple, le service de téléphonie mobile a connu une augmentation de 38 800 lignes, pour un total de 867 700 lignes à la fin septembre.

Pour ce qui est des services internet par câble, 24 400 clients se sont ajoutés chez Vidéotron durant ce troisième trimestre.

M. Dion s'est dit «plus qu'optimiste quant aux résultats du secteur des télécommunications».

La direction était particulièrement fière de son revenu moyen par abonné. Manon Brouillette, présidente et chef de la direction de Vidéotron, a noté un revenu moyen par abonné de 52,61 $ pour ce troisième trimestre de 2016, en hausse de 7,2 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer