Le temps des emplettes pour EXFO

Germain Lamonde, président du conseil d'administration et pdg... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Germain Lamonde, président du conseil d'administration et pdg d'EXFO, a annoncé lundi avoir mis la main sur l'entreprise californienne Absolute Analysis, qui a mis au point des technologies permettant d'améliorer la productivité et l'efficacité des équipements des opérateurs de réseaux mobiles.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gilbert Leduc
La Presse Canadienne
Québec

Avec 47,3 millions $US dans sa tirelire et aucune trace d'une dette à son bilan financier, EXFO est en bonne position pour réaliser des acquisitions, disait Germain Lamonde en entrevue au Soleil lundi matin.

Quelques heures plus tard, l'entreprise de Québec spécialisée dans les équipements de tests et de données de rendement des réseaux des plus importantes sociétés de télécommunication de la planète annonçait qu'elle mettait le grappin sur la majorité des actifs d'une entreprise californienne, Absolute Analysis. 

Une affaire de 8,2 millions $US. Le fondateur, président du conseil d'administration et pdg d'EXFO, parle d'une acquisition de «petite taille». 

Absolute Analysis a mis au point des technologies permettant aux opérateurs de réseaux mobiles d'améliorer la productivité et l'efficacité de leurs équipements.

Au cours de son dernier exercice financier, EXFO a réussi à faire grimper son encaisse d'une vingtaine de beaux millions de dollars américains.

«Nous nous retrouvons avec un très fort bilan financier et sans aucune dette», expliquait M. Lamonde au Soleil.

S'il mise sur la croissance organique pour faire prospérer son entreprise qui compte maintenant 1560 employés déployés dans 125 pays, Germain Lamonde compte également sur les acquisitions. 

D'ailleurs, depuis la nomination de Philippe Morin au poste de chef de l'exploitation d'EXFO, Germain Lamonde avoue qu'il consacre plus de temps au développement de l'entreprise qu'il a mise au monde en 1985, notamment à la gouvernance de la compagnie, au développement des talents et aux acquisitions stratégiques.

Les antennes de Germain Lamonde sont constamment en mouvement. Il identifie les jeunes pousses qui ont réalisé des trouvailles technologiques complémentaires à celles d'EXFO, mais qui n'ont pas l'expertise ou les ressources nécessaires pour les commercialiser à grande échelle.

«Chez EXFO, nous avons cette capacité d'aider ces PME à prendre leur envol et à percer à l'échelle planétaire», a mentionné Germain Lamonde, lui qui applique sa «stratégie des trois S : small, strategic, synergetic» chaque fois qu'une occasion se pointe. «Les technologies que nous achetons complètent celles que nous possédons déjà et nous permettent même d'accélérer les ventes de nos propres produits.»

Vitesse de croisière

Après des exercices financiers en deçà des attentes en 2014 et 2015, EXFO a retrouvé sa vitesse de croisière en 2016.  

Ses ventes ont progressé de 4,7 % pour atteindre 232,6 millions $US. Les commandes, elles, ont augmenté de 7,7 % pour afficher 240,3 millions $US.

L'effet le plus spectaculaire des résultats financiers de 2015 a été la hausse de 60 % du bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA). Le BAIIA d'EXFO, qui réalise plus de 90 % de ses affaires à l'extérieur du pays, est passé de 13,8 à 22 millions $US. 

«Notre objectif, pour 2017, est de le faire passer à 26 millions $US. Ça va se faire en livrant de la croissance, en commercialisant des produits hautement différenciés nous assurant des marges bénéficiaires élevées et en continuant d'accroître notre efficacité. Tout ça, sans procéder à des suppressions de poste», a tenu à assurer Germain Lamonde.

La semaine dernière, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) rapportait que la consommation de données Internet sans fil des Canadiens avait connu une hausse de 44 % au cours de la dernière année et rien ne laisse présager que les consommateurs se détourneront de Netflix, de Spotify ou des chaînes télévisées disponibles en ligne.

Ce constat est de la musique aux oreilles de Germain Lamonde, car les clients d'EXFO sont les géants de l'industrie des télécommunications filaire et sans fil et les fabricants d'équipement de réseaux. 

«Nos clients sont en mode investissement. Leurs réseaux sont en transformation. Ils veulent en accroître la capacité et l'efficacité.»

Comme d'autres entrepreneurs, Germain Lamonde déplore la difficulté de recruter des talents à Québec. L'immigration est une solution. «Elle doit se faire sur la base des compétences élevées des candidats. Nous avons besoin d'experts.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer