Groupe Océan vise la côte est américaine avec son nouveau remorqueur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Présentement basé au port de Québec, le nouveau remorqueur Océan Taïga, construit au coût de 24 millions $ et inauguré vendredi, pourrait très bien prendre la route de la côte est américaine puisque son grand frère le Océan TundRA suffit pour l'instant amplement aux besoins du port.

«S'il n'y a pas de besoin pour les deux dans le port de Québec, nous avons la possibilité d'aller ailleurs. D'ailleurs, nous avons déjà soumissionné pour un contrat sur la côte est américaine», a expliqué M. Gordon Bain, fondateur du Groupe Océan. «Ces bateaux, c'est le futur d'Océan», a-t-il ajouté à propos du navire construit aux chantiers de L'Isle-aux-Coudres du Groupe Océan et à Québec.

Ultrapuissant, performant et polyvalent, le nouveau remorqueur permettra d'effectuer des opérations d'accostage et d'appareillage de navires et sera mis à contribution pour les services d'escorte et de touage sur courte et longue distance de même que pour les opérations de sauvetage et de récupération d'épaves.

Il peut également servir au combat d'incendies puisqu'il est équipé de deux pompes qui représentent l'équivalent de huit ou neuf camions de pompiers. Il peut aussi être utilisé dans des missions de plusieurs jours dans des milieux difficiles comme l'Arctique.

«Il est fait sur mesure pour escorter les gros navires comme les vraquiers et les pétroliers, qui ne peuvent accoster seuls. Pour l'instant, il n'y a pas beaucoup d'escortes à faire au port de Québec, mais nous croyons que ça pourrait changer dans l'avenir», reprend M. Bain.

Jacques Tanguay, pdg du Groupe Océan, a pour sa part indiqué que le nouveau remorqueur pourrait être appelé à travailler partout dans le monde. «Nous avions pensé au départ le baser à Sept-Îles, mais comme le port tourne plutôt au ralenti avec le marché du fer, nous l'avons gardé à Québec pour l'instant.»

Projets majeurs

Avec l'inauguration du Océan Taïga, c'est un autre projet majeur du Groupe Océan qui est complété. L'entreprise qui emploie 850 personnes travaille également à la construction de deux barges, un contrat de 10 millions $ pour la société norvégienne Simek, et sur une cale sèche flottante, un contrat de 13 millions $.

Océan est également très engagé dans le chantier du nouveau pont Champlain, à Montréal. «Nous avons construit pour eux deux remorqueurs sur mesure pour fonctionner avec un très faible tirant d'eau», explique M. Tanguay.

«Actuellement, nous surveillons également de près les contrats gouvernementaux et de l'armée canadienne. Nous sommes à l'affût de ces projets», a conclu le pdg du Groupe Océan.

Océan Taïga, remorqueur portuaire et d'escorte

Fiche technique

Concepteur : Robert Allan Ltd.

Constructeur : Industries Océan inc.

Longueur : 36 m

Largeur : 13 m

Creux : 6,9 m

Puissance : 2 X 3000 kW à 750 rpm

Puissance de traction : 100 tonnes métriques

Puissance d'escorte : 122 tonnes à 10 noeuds 

Équipage : 10

Livraison : 2016

Port d'attache : Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer