Économie sociale: des «préjugés» à combattre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La région de la capitale nationale compte plus de 800 entreprises d'économie sociale représentant 7500 emplois et 2,5 milliards $. Un apport économique vigoureux, bien loin des «préjugés» parfois véhiculés sur les coopératives et OBNL perçues comme synonymes de «pauvres». Au point où le directeur général du Chantier de l'économie sociale, Jean-Martin Aussant, préfère parler d'«entrepreneuriat collectif».

«Il y a des préjugés à défaire par rapport à l'économie sociale. Entre autres que ce serait plus fragile ou plus petit. C'est faux. Les gens ne soupçonnent pas que l'économie sociale au Québec, c'est plus grand que l'aéronautique, que le secteur des mines et que la construction. C'est près de 40 milliards $ de notre PIB, c'est immense», a expliqué M. Aussant. L'ex-politicien était à l'hôtel de ville de Québec mardi pour le lancement des 8es Semaines de l'économie sociale 2016 qui se déroulent du 7 au 17 novembre. Avec le maire de Québec, Régis Labeaume, et le coprésident du Pôle des entreprises d'économie sociale de la région de la Capitale-Nationale, Charles Demers, il a présenté ces journées de valorisation de ce mode de financement caractérisé par un retour des surplus aux membres et un réinvestissement dans l'entreprise. «Le bénéfice n'est pas retourné dans quelques poches», a illustré M. Aussant.

Dans la capitale, des joueurs majeurs comme Desjardins, mais aussi la microbrasserie La Barberie, la Coopérative funéraire des Deux-Rives ou la coopérative artistique Méduse sont des exemples de ce mode de gestion. On compte aussi beaucoup d'entreprises d'économie sociale dans les domaines de l'habitation ou des services de garde, par exemple.

À Québec, plus du tiers des quelque 160 projets présentement en analyse de financement sont de type coopératif ou à but non lucratif.

«Il n'y a pas qu'une seule façon de développer l'économie; une de ces façons est l'économie sociale et je suis absolument convaincu que cette façon de faire va augmenter ces prochaines années», a dit M. Labeaume, soulignant le rôle des municipalités dans ces modèles d'affaires.

Le maire participera pendant les Semaines de l'économie sociale à l'inauguration, le 8 novembre, d'un nouveau Complexe de la Coopérative funéraire des Deux Rives, un investissement de 7 millions $. M. Labeaume participera aussi à un dîner-conférence avec l'homme d'affaires Alexandre Taillefer sur la responsabilité sociale des entreprises le 14 novembre.

Programmation détaillée des activités : polecn.org.

Aussant le pianiste bientôt en tournée

Jean-Martin Aussant ne chôme pas. Entre la direction générale du Chantier de l'économie sociale qui l'amène un peu partout au Québec, les assemblées plus populaires que prévu du regroupement Faut qu'on se parle qu'il a lancées avec Gabriel Nadeau-Dubois, voilà qu'il s'apprête à se concentrer sur sa première passion : la musique.

«Je vais partir en tournée bientôt avec Alexandre Belliard pour Légendes d'un peuple comme pianiste. Ils m'ont demandé si ça me tentait de faire la tournée avec eux. Ma passion dans la vie, c'est la musique avant toute chose», a expliqué l'ex-député péquiste et fondateur d'Option nationale en marge d'une conférence de presse sur les Semaines de l'économie sociale.

Il prendra la route avec le Collectif de Légendes d'un peuple composé notamment d'Alexandre Belliard, Jorane, Salomé Leclerc et Daran, le tout mis en scène par Yann Perreau. Le groupe s'arrêtera notamment au Petit Champlain le 4 février.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer