Maibec: il n'y a pas que les deux-par-quatre!

Sur les 900 employés de l'entreprise Maibec, 550... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Sur les 900 employés de l'entreprise Maibec, 550 s'activent à Saint-Pamphile, dans la MRC de L'Islet.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Avec un morceau de bois, on peut faire autre chose que des deux-par-quatre.»

François Tardif est président de Maibec, une entreprise qui, à ses origines, était un manufacturier de bois de construction. Au fil des ans, elle a ajouté des cordes à son arc.

Maibec est devenue l'un des chefs de file en Amérique du Nord dans la fabrication de revêtements muraux extérieurs en bois véritable (lambris et bardeaux de cèdre blanc) et le plus important ensacheur de paillis de cèdre au pays.

«Nous réalisons la moitié de notre chiffre d'affaires en vendant du bois de construction au Canada et aux États-Unis et l'autre avec nos revêtements muraux. Nous nous efforçons pour enregistrer de la croissance dans tous nos secteurs d'affaires.»

Avec des usines dans la région de la Chaudière-Appalaches ainsi qu'au Nouveau-Brunswick et dans le Maine, Maibec fait travailler près de 900 personnes. De ce nombre, 550 s'activent à Saint-Pamphile, une municipalité de la MRC de L'Islet située à un jet de pierre de la frontière avec les États-Unis.

En affaires depuis 1946, Maibec a su résister aux bouleversements provoqués par la variation de la valeur de la devise canadienne par rapport au dollar américain, par les crises économiques qui ont ralenti à de nombreuses reprises le marché de la construction domiciliaire ici et au sud de la frontière et par les sempiternels affrontements entre le Canada et les États-Unis sur le bois de construction.

«Nous évoluons dans un contexte réglementaire qui change au gré des accords négociés entre les deux pays. La dernière entente nous assurait un statut particulier parce que nous récoltons plus de 50 % de nos bois aux États-Unis. D'ailleurs, l'usine de Saint-Pamphile expédie son bois de construction en majeure partie aux États-Unis. Cette condition particulière dans l'entente bilatérale nous accordait une exemption de taxes. Pourrons-nous encore en bénéficier dans le prochain accord? Ça reste à voir», explique François Tardif au Soleil.

Diversifier pour affronter les tempêtes

«Il est de notre devoir d'entrepreneur et de gestionnaire de trouver les moyens pour prospérer malgré la conclusion d'un accord qui pourrait nous être défavorable, ajoute-t-il. Si tu sais que tu vas être vulnérable dans un secteur d'activité, alors tu travailles sur d'autres. Ça s'appelle de la diversification. C'est une recette universelle en affaires.»

C'est pourquoi, depuis les années 80, Maibec a exploré d'autres marchés que celui du bois de construction, notamment celui des portes et des fenêtres. «Ça n'a pas toujours été des succès. Il y a eu des échecs. Ça arrive en affaires.»

La compagnie a également tenté d'étendre ses tentacules en Europe.

«Il y avait trop de barrières à l'entrée pour y vendre nos produits. Nous avons décidé de revenir à la maison. Notre terrain de jeu, c'est le Canada et les États-Unis. Nous savons qu'il y aura des embuscades, que la compétition sera féroce et que les règles du jeu évolueront d'une négociation à une autre. Nous savons aussi, par ailleurs, qu'avec le développement de nouveaux produits et la percée de nouveaux marchés, nous pouvons passer à travers les pires tempêtes.»

Et pour affronter ces tempêtes, Maibec a retroussé ses manches.

En 2014, l'entreprise a réalisé un investissement de 20 millions $ pour moderniser son usine de sciage de bois de Saint-Pamphile.

La même année, elle faisait l'acquisition d'une usine de bois construction dans le Maine.

Et au début de 2016, Maibec mettait la main sur un manufacturier de bardeau de cèdre blanc au Nouveau-Brunswick.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer