Conseil consultatif sur l'économie et l'innovation: Québec sera représentée, promet Blais

Le président et chef de la direction de... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le président et chef de la direction de la Chambre de commerce et d'industrie de Québec, Alain Aubut

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'expertise des gens d'affaires de la capitale n'a pas été boudée, assure le ministre François Blais, qui promet qu'un entrepreneur de la région siégera au comité consultatif sur l'économie et l'innovation.

L'absence de représentant de Québec parmi les 27 membres du comité annoncé mercredi par le premier ministre a créé du mécontentement chez divers acteurs locaux, dont la Chambre de commerce de Québec.

À l'origine, a indiqué M. Blais, un entrepreneur de la capitale devait faire partie de ceux qui conseilleront le gouvernement sur la meilleure façon de générer de la croissance économique. «Il y avait quelqu'un prévu pour représenter la région de Québec, a assuré le ministre responsable de la région de la capitale nationale. Ça n'a pas fonctionné.» Il note que la ministre de l'Économie, Dominique Anglade, a indiqué mercredi que le comité pourrait être bonifié par de nouveaux membres parce qu'il «fallait corriger le tir» à certains égards.

«Il y aura une représentation de Québec, c'est très clair», a affirmé M. Blais.

«On avait pas oublié Québec, a-t-il continué. Je pense qu'à la fois, il fallait faire l'annonce... Il y a eu un petit imbroglio au niveau du temps, mais on avait déjà pensé à quelqu'un qui aurait été très bien. Mais ne vous en faites pas. Québec va être représenté sur le comité.»

«Mais où est Québec?»

En début de journée jeudi, la Chambre de commerce et d'industrie de Québec (CCIQ) avait demandé au gouvernement de revoir le tir pour y ajouter des entrepreneurs de la capitale.

«Mais où est Québec?» s'interrogait Alain Aubut, président et chef de direction de la CCIQ, qui saluait tout de même l'initiative. «On l'appuie fortement. Maintenant, c'est très décevant de n'avoir aucun chef d'entreprise de Québec, lorsqu'on sait qu'on est un pôle économique important. Malheureusement, la perception de beaucoup de personnes, c'est qu'on est considéré comme une capitale, une ville de fonctionnaires, alors qu'en vérité, plus de 70 % du PIB provient du secteur privé», poursuivait-il, rappelant que des compagnies de la région brillent à travers la province, le pays, et même à l'international, entre autres dans le milieu des assurances et des services financiers et de la haute technologie.

M. Aubut se demandait pourquoi des hommes d'affaires comme Dominique Brown, propriétaire des Chocolats Favoris, ou Louis Roy, fondateur d'Optel Vision, n'étaient pas du lot. «Ce sont deux entreprises qui se sont distinguées. Optel Vision a été nommé l'entreprise de l'année [au Québec] pour le volet Grande Entreprise, notait-il. 

Sur la liste dévoilée des gens inscrits au comité, on trouve également des responsables de HEC Montréal, de l'Université de Sherbrooke et de l'Université McGill, mais pas de l'Université Laval. «Ils ont pourtant gagné un prix mondial comme incubateur», défendait M. Aubut. En 2015, Entrepreneuriat Laval avait été reconnu premier accélérateur d'entreprises en Amérique du Nord.

Le caquiste Éric Caire s'indignait aussi qu'aucun représentant de la communauté d'affaires de la capitale n'ait été invité à partager sa vision au sein du comité consultatif. «Il y a des joueurs des affaires de Québec qui seraient de calibre pour être des éléments importants sur ce comité», a fait valoir le député de La Peltrie. Québec pourrait notamment faire bénéficier de son expérience des zones d'innovation, ajoutait le caquiste.

Une première rencontre des membres du comité est prévue le 4 novembre. Ils ont comme mandat d'élaborer et de recommander des initiatives pour accélérer la croissance bien entamée de l'économie québécoise. Ils étudieront également des pistes de solution pour améliorer la compétitivité des entreprises. Le groupe se rapportera à la ministre de l'Économie.

La Chambre de commerce et d'industrie de Québec regroupe plus de 4500 membres de la communauté d'affaires de la grande région de Québec venant de tous les secteurs de l'économie. 

Pour consulter la liste : goo.gl/Bl0FcX

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer