Rumeur de changement de nom pour l'amphithéâtre de Québec

L'animateur Raynald Cloutier a soutenu mardi, sur les... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'animateur Raynald Cloutier a soutenu mardi, sur les ondes d'Énergie, que l'amphithéâtre pourrait prendre le nom d'une autre entreprise dans les prochains mois, mais n'a pas voulu révéler l'identité de la compagnie qui, selon lui, est en négociations avec Québecor.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À peine plus d'un an après son ouverture, le Centre Vidéotron pourrait être rebaptisé dans les prochains mois, a affirmé le descripteur des matchs de hockey des Remparts, Raynald Cloutier, à l'émission Dupont le matin, mardi matin. Une information que dément Québecor, qui détient les droits du nom de l'amphithéâtre.

«J'ai eu à mes oreilles une information. Dans les prochains mois, ne soyez pas surpris si le nom de l'amphithéâtre change. Ça pourrait changer rapidement même», a lancé sur les ondes du 98.9 Raynald Cloutier, qui coanime Dupont Le Matin, avant de donner plus de détails.

«Là, l'an 1 est passé», a souligné celui qui est aussi employé des Remparts comme descripteur et analyste des matchs de l'équipe, «ça prend d'autres revenus».

«Parce que le [nom] Centre Vidéotron sur l'amphithéâtre, ça ne rapporte rien en revenus. [...] Concrètement ce n'est pas de l'argent qui vient de l'extérieur.»

Raynald Cloutier a affirmé connaitre l'identité de l'entreprise présentement en négociations avec Québecor, mais a préféré taire le nom. «Je pense que ce n'est pas assez avancé encore.»

Celui qui est également connu sous le nom de « Ray the Sports» a toutefois assuré que l'entreprise n'oeuvrait pas dans le domaine des télécommunications, ni les assurances.

Vice-président des affaires publiques chez Québecor, Martin Tremblay a catégoriquement nié au Soleil les propos de Raynald Cloutier. «C'est une rumeur sans aucun fondement.»

Selon le contrat signé avec la ville de Québec, en l'absence d'une équipe de hockey de la LNH, Québecor doit verser 1 320 000$ par année durant 25 ans à la municipalité pour les droits d'identification de l'amphithéâtre. En cas de retour d'une équipe de la LNH, le montant grimpe à 2 540 000$ par année. Québecor peut toutefois sous-louer les droits à une autre entreprise, même à profit.

Dans les mois précédents la décision de nommer l'amphithéâtre «Centre Vidéotron», des entreprises comme Budweiser et Pepsi avaient manifesté leur intérêt à sous-louer les droits à Québecor. Selon le professeur en markéting de l'Université Laval, Frank Pons, ces deux entreprises sont pratiquement les seules envisageables, à Québec, si l'on exclut les compagnies d'assurances et de télécommunications. Mis au parfum de la rumeur d'un possible changement de nom, M. Pons s'est dit fort surpris de l'entendre. "Ce serait tout à fait sensé, financièrement, que Québecor essaye de vendre le nom si une équipe de la LNH revient à Québec. Mais dans le contexte actuel, je ne vois pas qui mettrait 1 320 000$ pour le nom d'un amphithéâtre sans équipe de la LNH. Avec les Remparts, on n'est pas du tout dans la même classe. La seule chose que je vois, c'est une possible entente à long terme où l'entreprise qui achète le nom prend le pari qu'une équipe reviendra."

D'autant plus, explique le professeur en markéting, qu'un changement de nom, s'il n'est pas associé à une grosse nouvelle comme le retour d'une équipe, n'est pas exactement bon pour l'image de marque que l'on tente de créer. «Quand on commence un branding, un nom, on ne le change pas immédiatement.»

Extrait de «Dupont le matin»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer