Ce qu'il faut savoir en cinq questions sur les obligations d'épargne du Canada

Une liasse d'obligations d'épargne du Canada prête à... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Une liasse d'obligations d'épargne du Canada prête à être découpée, en 1976.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement de Justin Trudeau étudierait actuellement la possibilité d'éliminer le programme des obligations d'épargne du Canada, a rapporté Radio-Canada. Quel serait l'impact d'une telle décision? Le professeur au Département de finance, assurance et immobilier de l'Université Laval, Stéphane Chrétien, répond à nos questions.

Q Le programme des obligations d'épargne du Canada a vu le jour à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1946. Quel est son rôle?

R L'obligation d'épargne du Canada est un titre d'endettement du gouvernement fédéral qui est vendu sous la supervision de la Banque du Canada. Il s'agit d'un titre au détail vendu spécifiquement aux particuliers, contrairement aux obligations fédérales ou aux bons du Trésor, par exemple, qui sont des titres émis et négociés sur les marchés obligataires. Le programme offre donc un moyen sûr d'épargner pour les individus qui sont intéressés à aider le gouvernement fédéral à financer sa dette.

Q En 1987, la valeur des titres en circulation dans le programme était de 55 milliards $. Aujourd'hui, elle est de 5,5 milliards $ et seulement un million de Canadiens investissent encore annuellement dans les obligations d'épargne. Pourquoi cette baisse d'intérêt?

R Il y a beaucoup moins de publicité par le gouvernement. Et les taux d'intérêt sont très, très bas. Le produit offre aujourd'hui en bas de 1 % de rendement [0,7 %]. C'est bien sûr un produit qui vient sans risque, avec une garantie du gouvernement fédéral, mais lorsque tu ne fais même pas l'inflation, un rendement en deçà de la hausse du coût de la vie, c'est certain que cela n'encourage pas à épargner. C'est plus long pour accumuler de l'argent pour la retraite. Pour le gouvernement fédéral, qui a une dette de 600-700 milliards $ à financer, c'est plus avantageux, beaucoup moins dispendieux, et cela offre beaucoup plus de flexibilité d'aller la financer sur les marchés obligataires, que ce soit canadien ou international.

Q Le gouvernement a-t-il intérêt à faire disparaître le programme, comme le conseille un rapport de la firme KPMG, demandé par le gouvernement et remis au ministre des Finances, Bill Morneau?

R Cela semble être très coûteux. C'est 60 millions $ [que cela coûte aux contribuables] pour financer environ 5 milliards des 700 milliards $ de dette. Ça fait plusieurs années que c'est en diminution de popularité. Et avec des rendements comme ceux offerts présentement, c'est difficile d'attirer des investisseurs.

Q Quelles sont les autres options offertes aux consommateurs pour remplacer les obligations d'épargne du Canada?

R Pour les individus qui souhaitent obtenir des titres de dette fédérale, on peut maintenant facilement se procurer des fonds mutuels qui vont mettre l'emphase sur des obligations gouvernementales qui, elles, sont plus liquides. On peut acheter et vendre ces fonds mutuels beaucoup plus facilement qu'une obligation d'épargne du Canada qui est offerte dans une période de souscription précise. Il y a aussi beaucoup d'autres alternatives, comme les fonds négociés en Bourse axés sur les obligations. Au Québec, nous avons Épargne Placements Québec qui offre un peu le même genre de produit pour les particuliers québécois. Ils offrent entre autres des obligations d'épargne du Québec. Ces titres sont davantage publicisés et ont une plus grande importance dans le financement de la dette du Québec.

Q Que faire si on possède des obligations d'épargne du Canada?

R Les contrats des titres existants vont certainement être respectés. Les gens qui en ont ou qui veulent encore en acheter dans la prochaine campagne, ils vont pouvoir conserver leurs produits jusqu'à leur échéance ou les encaisser au besoin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer