Les grosses fortunes se multiplient à Québec

Selon des données compilées par Revenu Québec, en... (123rf/alphaspirit)

Agrandir

Selon des données compilées par Revenu Québec, en 2011, il y avait 142 citoyens millionnaires dans la Capitale-Nationale et 2871 à l'échelle de la province.

123rf/alphaspirit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il y a de plus en plus de billets verts dans la région de la Capitale-Nationale. Entre 2011 et 2015, le nombre de millionnaires y a grimpé de 28 %, alors qu'il a bondi de 11,5 % à travers la province durant la même période, a constaté Le Soleil.

Pour l'économiste chez Desjardins Chantal Routhier, il ne s'agit pas vraiment d'une surprise, car il y a «plusieurs facteurs positifs» qui stimulent l'économie à Québec.

«On s'internationalise davantage. Nos entreprises continuent de progresser. On a une belle diversification économique. Lorsque je regarde le revenu personnel des ménages par habitant, on voit que depuis 2008, il n'y a eu qu'une année de baisse après la récession, sinon cela a toujours été en croissance au niveau de la Capitale-Nationale. C'est une économie qui va relativement bien, qui est relativement stable depuis des années», indique-t-elle.

Selon des données compilées par Revenu Québec, en 2011, il y avait 142 citoyens millionnaires dans la Capitale-Nationale et 2871 à l'échelle de la province. Dans la dernière année fiscale, 182 travailleurs et retraités ont déclaré un revenu égal ou supérieur à un million de dollars et 3200 au Québec. Fait intéressant, en 1999, on ne comptait que 23 millionnaires dans la Capitale-Nationale et 939 dans la province.

Le seul moment dans les cinq dernières années où le nombre de millionnaires a chuté dans la région est entre 2012 et 2013. Vingt-neuf riches contribuables avaient alors quitté le club sélect.

Essor technologique

Pour une question de confidentialité, afin de protéger l'identité des millionnaires, Revenu Québec a refusé de dire la provenance des gains. On peut toutefois facilement penser que le groupe est composé de plusieurs hommes et femmes d'affaires, notamment issus du milieu de l'immobilier.

L'essor des dernières années des entreprises oeuvrant dans le domaine des technologies et de l'innovation a certainement aidé à augmenter le nombre de particuliers dans la région ayant aujourd'hui en poche un revenu dans les sept chiffres.

«Nous avons vu une diversification économique qui s'est effectuée au niveau des services financiers, assurances, etc. On voit aussi au niveau du développement technologique, les technologies de l'information, note Mme Routhier. C'était des développements de longue haleine. Récemment, on voit l'émergence de ces nouveaux secteurs de pointe, notamment les jeux vidéo, les effets visuels et cinématographiques, l'optique-photonique, la biotechnologie, les communications... Nous avons une croissance d'entreprises», ajoute-t-elle.

La hausse du prix des maisons pourrait également être l'un des facteurs qui expliquent l'augmentation du nombre de millionnaires. Depuis 2002, Desjardins calcule que le prix de vente moyen des demeures a grimpé de 141 % dans la Capitale-Nationale et de 118 % dans la province. «Il y a un effet de richesse qui s'accroît», conclut Mme Routhier.

Quant au nombre de milliardaires, Revenu Québec a souligné ne pas tenir de statistiques, et ce, tant à l'échelle de la région que de l'ensemble du Québec.

Il y a de plus en plus de billets verts dans la... (Infographie, Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie, Le Soleil

Échanges de haut niveau en immobilier

Une maison affichée à 1,99 million $ a été vendue à Fossambault-sur-le-Lac. Ce qui en ferait la plus importante vente résidentielle de la dernière année dans la région de la Capitale-Nationale. La courtière immobilière derrière la transaction, Patricia Deguara, de chez REMAX, en est à sa sixième vente - qu'elle a réalisée seule ou en collaboration avec des associés - de plus de 1 million $ en 2016, notamment à Saint-Augustin-de-Desmaures, à Sillery et dans le Vieux-Québec. Mme Deguara a toutefois tenu à préciser que la transaction n'est toujours pas notariée, ce qui devrait se faire au début du mois d'octobre. Le plus important dossier que la courtière immobilière ait travaillé cette année a été la vente d'un condo de 2,2 millions $ près du Château Frontenac. «Les gens qui ont des sous n'ont pas peur d'investir et veulent le faire sur des propriétés de qualité, note Mme Deguara. Les gens sont prêts à investir dans une propriété qui se démarque.» Dernièrement, un domaine de 3,5 millions de pieds carrés a été vendu à Lac-Beauport pour 1,8 million $. Le dossier a été piloté par le courtier immobilier, Simon Laberge.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer