Exclusif

Le Beaugarte prêt à tourner la page

Le Beaugarte sur le boulevard Laurier est le... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le Beaugarte sur le boulevard Laurier est le dernier établissement de Jean-Pier Goulet, qui a aussi été propriétaire du Palladium, du Brandy Bar et du Vogue.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La belle histoire du resto-bar Beaugarte tire à sa fin. Le propriétaire des lieux, Jean-Pier Goulet, souhaite vendre son établissement. Des pourparlers sont d'ailleurs en cours avec le Groupe MTY pour y installer un restaurant Madisons New York Grill & Bar, a appris Le Soleil. 

Ouvert le 7 décembre 1982, le Beaugarte est devenu au fil des ans un monument de la vie nocturne dans la capitale, accueillant plus d'un million de visiteurs et de nombreuses célébrités, notamment dernièrement le chanteur Flo Rida lors de son passage cet été à Québec. Le Beaugarte s'ajoutera au cours des prochains mois à la longue liste des bars ayant fermé leurs portes à Sainte-Foy, notamment l'Ozone, le Star Bar, le Palladium et le Liquor Store (Place de la Cité).

Joint par Le Soleil, le propriétaire de l'établissement pour 18 ans et plus n'a pas caché avoir reçu dernièrement «plusieurs offres» de chaînes de restaurants. L'homme d'affaires, qui a remis le dossier entre les mains d'un courtier immobilier, refuse toutefois de dire si une transaction a été conclue.

«J'ai un site exceptionnel. J'ai un des plus beaux endroits à Québec. J'ai 3000 places de stationnement intérieur. Je suis situé près de l'Université Laval, à Place de la Cité, entre Laurier Québec et Place Ste-Foy. J'ai beaucoup de bagages que les autres n'ont pas», indique au bout du fil M. Goulet, qui brasse des affaires dans la région depuis près de 35 ans.

«J'ai eu plusieurs compagnies à Québec. Aujourd'hui, il ne me reste que le Beaugarte. J'arrive à 71 ans. Je suis prêt à passer le flambeau. J'ai maintenu depuis le début de mon aventure une qualité de clientèle exceptionnelle et des produits aussi», poursuit celui qui a notamment été copropriétaire du Palladium, du Brandy Bar et du Vogue. Les trois établissements sont aujourd'hui fermés.

Acheteurs potentiels

L'homme d'affaires confirme avoir eu des discussions avec la bannière Madisons New York Grill & Bar, précisant qu'il y a «plusieurs autres acheteurs potentiels». «Mais si aucune transaction n'aboutit, je promets de garder le resto-bar», assure-t-il.

Du côté du Groupe MTY, le vice-président et copropriétaire de la chaîne Madisons New York Grill & Bar, Gilles Pépin, confirme l'intérêt de la bannière pour le site du Beaugarte, sur le boulevard Laurier. «On a toujours de l'intérêt. On regarde toujours, mais il n'y a rien de confirmé. Le boulevard Laurier, c'est très attrayant. On regarde aussi pour d'autres endroits.»

La direction de Madisons New York Grill & Bar - qui, comme son nom l'indique, se spécialise dans les grillades mais aussi dans les fruits de mer - projette toujours ouvrir son premier restaurant dans la capitale en 2016. Si cette ouverture a lieu sur le site du Beaugarte, l'entreprise ne prévoit pas conserver l'aspect discothèque.

Quant au Fonds de placement immobilier Cominar, propriétaire de Place de la Cité, endroit qui héberge le Beaugarte, on confie être au courant des démarches entreprises par M. Goulet pour vendre son établissement. «Il vieillit comme tout le monde», a confié un haut responsable, préférant taire son nom. «Nous avons entendu dire qu'il cherchait à vendre son commerce. [...] Le Beaugarte est sous bail avec nous pour encore un bon moment.»

Selon nos informations, le Beaugarte est toujours sous contrat avec Cominar pour les neuf prochaines années. Le contrat offre aussi la possibilité de prolonger le bail de 20 ans. D'ailleurs, M. Goulet avait une rencontre prévue lundi avec le président et chef de la direction de Cominar, Michel Dallaire.

Depuis 1982, M. Goulet estime que ses associés de l'époque et lui ont investi près de 6 millions $ dans l'établissement afin de rester compétitifs face à la concurrence féroce entre les bars. Le Beaugarde compte aujourd'hui une soixantaine d'employés.

L'action du Groupe MTY (TSX : MTY) s'est dépréciée lundi de 0,01 point (- 0,02 %) à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 42,55 $.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer