Potash achète Agrium

L'achat d'Agrium - dont le siège social se... (La Presse canadienne, Larry MacDougal)

Agrandir

L'achat d'Agrium - dont le siège social se trouve à Calgary - par Potash Corp permettra de créer un leader dans le domaine des engrais, avec près de 20 000 salariés et une valorisation d'entreprise de 36 milliards $US.

La Presse canadienne, Larry MacDougal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le géant canadien des engrais agricoles, Potash Corp, et son rival Agrium ont annoncé lundi qu'ils allaient fusionner en une seule entreprise valorisée 36 milliards de dollars.

L'opération, approuvée par les conseils d'administration de deux entreprises canadiennes, consiste en une fusion entre égaux basée sur le cours de Bourse des deux entreprises au 29 août, avant la première annonce de discussions, précise un communiqué.

Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Potash devraient recevoir 0,40 action de la nouvelle entreprise et ceux d'Agrium 2,23.

Le nom de la nouvelle entreprise n'a pas encore été fixé.

«La nouvelle entreprise sera un leader dans l'industrie des engrais avec près de 20.000 salariés, des opérations et des investissements dans 18 pays, et une valorisation d'entreprise pro forma de 36 milliards de dollars», souligne le communiqué.

Basé en Saskatchewan (ouest), Potash Corp est l'un des plus grands producteurs au monde de potasse, produit entrant dans la fabrication des engrais agricoles.

Son rival Agrium, établi à Calgary, dans la province voisine de l'Alberta, produit aussi de la potasse, ainsi que des engrais à base d'azote et de phosphate, en plus de posséder un important réseau de distribution d'engrais chimiques aux États-Unis.

Les deux entreprises combinées ont dégagé en 2015 un chiffre d'affaires de 20,6 milliards de dollars et un excédent brut d'exploitation de 4,7 milliards de dollars.

L'opération, qui devrait être finalisée mi 2017, doit générer 500 millions de dollars de synergies de coûts.

Cette opération intervient au moment où la demande mondiale d'engrais chimiques est en forte baisse dans les pays émergents, comme le Brésil, en raison du ralentissement économique.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer