Postes Canada: grève possible dès lundi

Le syndicat prévoit des moyens de pression province... (Archives La Presse)

Agrandir

Le syndicat prévoit des moyens de pression province par province, mais il n'a pas encore déterminé laquelle sera la première à voir ses facteurs en grève.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) a annoncé, jeudi, avoir déposé un préavis de grève de 72 heures qui doit entrer en vigueur dimanche, à 23 h 59.

Le syndicat prévoit des moyens de pression province par province, mais il n'a pas encore déterminé laquelle sera la première à voir ses facteurs en grève.

Selon Sylvain Lapointe, négociateur en chef pour la région urbaine au STTP, la grève générale n'est pas une option pour le moment.

Lock-out?

Le syndicat craint davantage l'imposition d'un lock-out, a indiqué M. Lapointe en entrevue téléphonique.

Postes Canada pourrait en effet mettre ses employés en lock-out après jeudi. Le STTP avait quant à lui jusqu'à 23 h 59, jeudi, pour déposer son préavis de grève de 72 heures.

Le syndicat affirme que les deux parties ont accepté l'offre de la ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'oeuvre et du Travail, MaryAnn Mihychuk, de poursuivre les négociations avec un médiateur spécial nommé par le gouvernement fédéral.

La ministre du Travail a déclaré jeudi soir que Postes Canada et le STTP commenceront à travailler avec le médiateur spécial dès vendredi matin.

«Nous espérons obtenir une solution d'ici dimanche», a dit la ministre depuis le caucus libéral à Saguenay, au Québec.

Le STTP soutient que la partie patronale lui a forcé la main, car la direction de Postes Canada a refusé la proposition de la ministre qui était de prolonger de 24 heures l'échéance du mandat du grève qui venait à terme.

«Si Postes Canada accepte une prolongation de 24 heures, nous allons retirer notre préavis. Le 24 heures d'extension préserve le mandat de grève (...) ce mandat a été voté il y a 60 jours et ce sont les mêmes litiges qui sont sur la table, on ne repartira pas sur la route à travers le Canada», a expliqué M. Lapointe.

Dans un bref communiqué jeudi soir, Postes Canada a confirmé la réception du préavis de 72 heures, tout en disant que l'agence fédérale «collaborera pleinement au processus» avec le médiateur spécial du gouvernement.

Le syndicat, qui représente 51 000 employés au pays, a indiqué qu'une grève dès lundi aurait comme conséquence une journée de retard dans la livraison du courrier. Les employés envisagent de refuser de travailler les heures supplémentaires.

Les principaux points en litige sont l'équité salariale entre les facteurs des régions rurales et ceux des régions urbaines, ainsi que le maintien d'un régime de retraite à prestations déterminées pour l'ensemble des employés réguliers actuels.

Les négociations ont cours depuis neuf mois.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer