Une entreprise d'Alexandre Taillefer acquiert Taxi Diamond

Les trois marques de Taxelco seront conservées, mais... (La Presse, Hugo-Sébastien Aubert)

Agrandir

Les trois marques de Taxelco seront conservées, mais leur «signature» sera plus homogène. Ainsi, les taxis électriques Téo conserveront les couleurs blanche et verte, les Hochelaga blanche et turquoise et les Diamond blanche et noire.

La Presse, Hugo-Sébastien Aubert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Montréal

Taxelco, l'entreprise fondée par l'homme d'affaires Alexandre Taillefer, acquiert la plus grande flotte de taxis à Montréal, Diamond. Son entreprise, qui exploite déjà les bannières Téo et Hochelaga, détiendra ainsi 40 % du marché.

M. Taillefer a rencontré la presse, mardi à Montréal, pour exposer sa vision du développement de l'industrie montréalaise du taxi. Il veut ainsi orienter ses nouvelles acquisitions d'abord vers des véhicules hybrides, puis électriques, avec des technologies avancées et un service à la clientèle réputé.

Avec Taxelco, il se retrouve donc propriétaire de 1720 voitures taxis à Montréal.

Les trois marques seront conservées, mais leur «signature» sera plus homogène. Ainsi, les taxis électriques Téo conserveront les couleurs blanche et verte, les Hochelaga blanche et turquoise et les Diamond blanche et noire.

M. Taillefer n'a pas voulu dévoiler le montant de la transaction privée. Il a toutefois noté que le chiffre d'affaires de Diamond était «en deçà de 10 millions $».

Avec une part de marché de 40 %, il estime avoir suffisamment occupé le paysage montréalais. «On ne fera plus aucune autre acquisition dans le marché montréalais», a-t-il prévenu.

Il serait toutefois prêt à envisager d'autres transactions ailleurs au pays. «Avec une densité de 40 %, on a atteint la densité requise pour pouvoir servir tous les Montréalais en cinq minutes. Vous allez voir, par contre, le développement de Téo et le développement de Diamond dans d'autres régions [...], du Canada et, pourquoi pas, les États-Unis? On a déjà annoncé qu'on allait être à Québec d'ici la fin de l'année. On regarde attentivement d'autres marchés», a commenté M. Taillefer.

Il a noté que ces entreprises seront complémentaires : Taxi Hochelaga est davantage présent dans l'est de la ville et se spécialise dans le transport adapté, Téo Taxi est un service entièrement électrique, alors que Taxi Diamond est «la plus grande flotte de taxis disponibles dans le centre et l'ouest de la ville», en plus d'être le fournisseur de plusieurs entreprises et institutions.

Vu d'un bon oeil

Joint au téléphone, le Regroupement des travailleurs autonomes métallos (RTAM), qui représente 4000 chauffeurs et propriétaires, a dit percevoir la nouvelle d'un bon oeil.

«On va commencer par regarder, par voir les détails de la transaction. Mais on voit ça comme de bon augure. Si les dirigeants décident de s'asseoir avec nous pour faire évoluer l'industrie du taxi, on ne demande pas mieux», a opiné Benoit Jugand, responsable du développement stratégique et des affaires publiques au RTAM.

Pour le moment, il voit surtout l'annonce comme «une transaction commerciale». Mais il note que M. Taillefer a la réputation d'être «ouvert à l'innovation», ce qui peut bénéficier à l'industrie qui a besoin de se renouveler.

De son côté, le président-directeur général de Taxi Diamond, Dominique Roy, s'est dit «très enthousiaste et très heureux» de participer à ce «mariage naturel» entre les entreprises de taxis.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer