Verreault devance la Davie pour la réfection du Pierre-Radisson

Verreault Navigation a effectué dans le passé des travaux... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Verreault Navigation a effectué dans le passé des travaux majeurs sur le brise-glace Pierre-Radisson.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Chantier Davie Canada inc. n'est pas parvenue à obtenir un contrat fédéral d'une valeur de 8,7 millions $. La réfection du brise-glace Pierre Radisson a plutôt été confiée à Verreault Navigation, entreprise basée à Matane.

Le chantier naval a confirmé la nouvelle mardi après-midi. «La semaine dernière, le Chantier Davie Canada inc. a été informé que sa soumission pour le NGCC Pierre Radisson s'est révélée 0,5 % plus élevée que la soumission gagnante», a expliqué la direction dans un échange de courriels avec Le Soleil.

Limitant leurs commentaires, les dirigeants ont voulu minimiser l'impact sur les travailleurs après cet échec à obtenir le contrat. «L'impact sur les emplois est très limité en raison de la réaffectation des employés à d'autres programmes en cours», ont-ils indiqué.

La direction n'a pas l'intention de regarder derrière et poursuivra ses efforts pour combler ses cales sèches, a-t-elle insisté. «À l'heure actuelle, le chantier se concentre sur les prochains appels d'offres de la Garde côtière canadienne, ainsi que sur l'arrivée du brise-glace polaire canadien l'année prochaine.»

Amertume

Le discours était quelque peu différent du côté syndical, qui ne s'en est toutefois pas pris à l'employeur. «Les salariés et les salariées du chantier de la Davie, à Lévis, accueillent avec déception cette nouvelle», peut-on lire dans un communiqué émis en après-midi. 

«Cette annonce laisse un goût amer. Nous aurions souhaité que les employés de la Davie puissent avoir un peu de reconnaissance, particulièrement après les années fastes du régime conservateur qui les ont privés d'un partage équitable des contrats fédéraux», y a notamment déclaré Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN).

Cette dernière a lancé un appel au gouvernement canadien. «Il est grand temps que notre propre gouvernement puisse reconnaître le chantier naval de Lévis en tant que meilleur chantier en Amérique du Nord tout comme Lloyd's list l'a fait», a-t-elle lancé.

Ironiquement, dans ce même communiqué émis par la CSN, la représentante du Bas-Saint-Laurent, Nancy Legendre, se réjouit des emplois maintenus dans sa région. «On ne se cachera pas que cela est une très bonne nouvelle pour nous, nos emplois et nos familles. Une annonce comme celle-là, c'est une façon de reconnaître notre expertise au Québec et ça fait changement de l'ambiance qui régnait il n'y a pas si longtemps. [...] Ce sont plus de 100 emplois qui seront ainsi consolidés», a-t-elle déclaré.

Rappelons que Chantier Davie Canada inc. s'est entendu avec ses employés sur un contrat de travail le 22 juillet dernier. Sans cette entente, il aurait été impossible pour l'entreprise de soumissionner sur des contrats canadiens, dont celui du brise-glace Pierre Radisson.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer