Québec championne du plus bas taux de chômage

En mars, le taux de chômage de la... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

En mars, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement de Québec s'établissait à 6,3 %. Il a bondi d'un plus d'un point par rapport au mois précédent (5,2 %). En novembre, le taux de chômage était de 4,4 %.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La région métropolitaine de recensement de Québec (RMR) affiche le plus bas taux de chômage au Canada, à 4,3 % pour le mois de juillet, indique Statistique Canada dans son rapport mensuel. La région a donc repris sa position dominante en emploi au pays.

En même temps, la région enregistre la création de 2900 emplois pour ce mois pour un total de 435 400 emplois, soit une hausse mensuelle de 0,7 %. Il s'agit d'une deuxième hausse consécutive.

Dans ses commentaires, Louis Gagnon, économiste principal chez Québec International, souligne que «la région comblait une bonne partie du retard cumulé en début d'année et profitait d'une hausse graduelle de la population active [+ 0,9 % en juillet]».

Il note aussi que le secteur des services montre un regain d'activité. «L'ensemble des services professionnels, scientifiques et techniques, de même que les services financiers et d'assurances, ont conservé une tendance haussière après une période anémique qui s'était étirée jusqu'au mois de mai.»

Quant au secteur commercial, M. Gagnon précise qu'il continue d'être très attrayant auprès des chercheurs d'emploi. Alors que les secteurs manufacturier et de la construction demeurent stables.

À son avis, «un autre signal qui appuie la solidité de l'emploi à Québec est l'amélioration de l'emploi à plein temps, particulièrement du côté des travailleurs âgés entre 15 et 24 ans et entre 25 et 54 ans. Cette dernière catégorie d'âge demeure d'ailleurs très sollicitée alors que le taux de chômage [donnée non désaisonnalisée] était de 3,5 % en juillet».

Rareté de la main-d'oeuvre

Par contre, il précise «que la disponibilité de main-d'oeuvre demeure une préoccupation importante», pouvant «affecter la performance du marché de l'emploi dans la région qui n'est toujours pas à l'abri d'éventuels soubresauts d'ici la fin de l'année».

Dans la province de Québec, le nombre d'emplois a chuté de 4000 en juillet, mais le taux de chômage est demeuré à 7 %.

Pour l'ensemble du pays, Statistique Canada note que l'emploi a diminué de 31 000 (baisse de 0,2 %) en juillet. Le taux de chômage a augmenté de 0,1 point de pourcentage pour s'établir à 6,9 %. Le nombre d'emplois à temps plein a diminué de 71 000 de juin à juillet, alors que les emplois à temps partiel ont augmenté de 40 000.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer