Canam croit en l'avenir malgré les pertes

Le président et chef de la direction de... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le président et chef de la direction de Groupe Canam, Marc Dutil

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Si le Groupe Canam a connu une perte nette au deuxième trimestre, son président Marc Dutil estime que les deux prochains trimestres seront meilleurs.

Dans son rapport jeudi matin, M. Dutil mentionne que «les performances des activités de bâtiments, de FabSouth et de celles de ponts nous permettent d'envisager l'avenir avec confiance, la performance décevante de notre division de charpente métallique lourde nous oblige à revoir profondément notre stratégie sur ce marché».

Les activités de charpente métallique lourde ne correspondraient pas aux attentes. Il a alors annoncé un «plan d'action pour restructurer ces opérations et déterminer l'avenir de Canam dans la réalisation de ce type de grands projets complexes. Le carnet de commandes à la fin du deuxième trimestre de 2016 ne représentait que 12,4 % du carnet de commandes total.»

Sans surprise, la direction de la société établie à Saint-Georges, en Beauce, a été longuement questionnée par les analystes financiers sur les problèmes entourant le projet en question.

Croissance rapide

Poli, le président et chef de la direction de Groupe Canam, Marc Dutil, a refusé de pointer du doigt une équipe en particulier, attribuant en partie le problème à la croissance rapide de l'entreprise au fil des dernières années.

«En grandissant rapidement, et en embauchant des gens de l'extérieur, vous perdez ce côté informel et cette capacité à pressentir rapidement les risques», a-t-il dit. «Nous avons probablement eu des difficultés en ce qui a trait à l'intégration en raison du rythme avec lequel nous avons embauché des gens de l'extérieur.»

M. Dutil a assuré que les déboires rencontrés par son entreprise aux États-Unis n'auraient pas de répercussions sur le travail effectué sur le nouveau pont Champlain.

Le grand patron de Groupe Canam (TSX : CAM) a également expliqué que le projet problématique au sud de la frontière pourrait affecter d'autres contrats puisque la société a été forcée d'ajuster son effectif vers le site en difficulté.

La perte nette attribuable aux actionnaires est de 28,4 millions $, ou 61 ¢ par action au deuxième trimestre, après avoir engrangé un bénéfice de 10 millions $, ou 24 ¢ par action, au même moment l'an dernier.

Ses revenus trimestriels sont toutefois passés de 371,8 millions $ il y a un an à 434,3 millions $ cette année. La compagnie attribue cette hausse aux activités de charpentes métalliques et de ponts, ainsi qu'à la hausse du dollar américain par rapport au dollar canadien.

Le carnet de commandes totalisait 1,25 milliard $ au 2 juillet 2016, comparativement à 1,06 milliard $ au 27 juin 2015. Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer