Le campus, une mine d'or entrepreneuriale

Mariepier Tremblay, titulaire de la chaire d'entrepreneuriat et... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Mariepier Tremblay, titulaire de la chaire d'entrepreneuriat et innovation, soutient qu'il y a tout ce qu'il faut sur le campus de l'Université Laval pour faire naître des entreprises.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dans les prochains mois, l'Université Laval mettra en pratique les principes entrepreneuriaux qu'on y enseigne dans des projets d'entrepreneuriat social sur le campus.

Avec la chaire de recherche en entrepreneuriat et innovation, le Carré des affaires, le parcours entrepreneurial, Entrepreneuriat Laval, le service de placement, les experts, professeurs ou les chargés de cours ainsi que toutes les autres initiatives sur le campus, il y a tout ce qu'il faut pour faire lever des entreprises.

C'est ce que soutient Mariepier Tremblay, titulaire de la chaire d'entrepreneuriat et innovation. «Il faut créer de la synergie entre toutes les ressources sur le campus et le milieu des affaires, car nous avons une mission commune», continue-t-elle.

À son avis, avec les ressources humaines, pédagogiques et les mentors, le campus est une mine d'or qui demande tout simplement à être exploitée. Il ne faut pas oublier non plus que de nombreuses entreprises sont nées à l'Université Laval. Plusieurs sont bien établies dans le Parc technologique et ailleurs sur le territoire de la grande région de Québec.

Bien que la chaire soit versée dans la recherche, il n'en reste pas moins que toute la théorie, la pédagogie entrepreneuriale et les résultats de recherche prennent racine. Il reste encore des professions qui forment des entrepreneurs, mais dont le parcours académique ne contient que peu ou pas de formation en gestion, encore moins en entrepreneuriat.

Mme Tremblay donne l'exemple d'une amie devenue chiropraticienne. À la fin de ses études, elle doit ouvrir son cabinet, mais les notions d'études de marché, la planification du budget de l'entreprise, la gestion des employés et de la paye, l'embauche du personnel, tout cela ne fait pas partie du cursus de la chiropractie.

C'est sensiblement la même chose pour les médecins, les dentistes, les pharmaciens, les avocats ou les notaires qui sont pour la plupart des travailleurs autonomes et doivent se lancer en affaires à la fin du parcours académique. Les facultés forment d'excellents praticiens, mais l'entrepreneuriat s'apprendra presque sur le tas, avec les risques que cela comporte.

«Nous avons des approches avec le pharmacien, car tous ne seront pas employés dans un hôpital ou par un pharmacien propriétaire, voire un associé», poursuit Mme Tremblay. La pharmacie, c'est plus qu'une officine pour les médicaments, mais un véritable commerce de détail. Le côté commerçant ne fait pas partie des chapitres du Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques.

Boot Camp

Parmi les exemples intéressants à la Faculté des sciences de l'administration, Mme Tremblay mentionne le boot camp qui se tient depuis quatre ans avec les militaires désireux de retourner à la vie civile comme entrepreneur.

Les professeurs sont bénévoles pour la durée du camp. Et un étudiant est jumelé à un militaire pour la semaine pour lui servir de mentor. «Autant pour le militaire que pour l'étudiant, insiste-t-elle, il s'agit d'une expérience concrète de participation au démarrage d'une entreprise. Pour le militaire, revenir à la vie civile, c'est un changement de réseau, mais l'encadrement pendant le boot camp permet de faire des liens autrement et de créer un nouveau réseau.»

La preuve que l'expérience fonctionne, c'est que les professeurs reviennent chaque année, dit-elle. La théorie et la pédagogie entrepreneuriale apprennent à faire leur place dans le concret.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer