Femmes Alpha: retombées importantes en France

Joëlle Boutin, cofondatrice et éditrice en chef, et... (Le Soleil, Yves Therrien)

Agrandir

Joëlle Boutin, cofondatrice et éditrice en chef, et Viviane Graillon, cofondatrice et directrice générale de Femmes Alpha, ont pu conclure plusieurs ententes en France.

Le Soleil, Yves Therrien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) De retour d'une mission économique à Nantes et à Paris, en France, Joëlle Boutin et Viviane Graillon, de Femmes Alpha, sont convaincues plus que jamais qu'il est temps pour les femmes de prendre leur place dans le monde numérique dominé par les hommes.

Et les retombées sont importantes pour Femmes Alpha qui s'ouvre non seulement sur la France, mais aussi sur toute la francophonie à cause des nombreux contacts établis avec des femmes d'influence.

Elles parlent avec joie de la rencontre avec Michaëlle Jean, ancienne gouverneure générale du Canada après avoir été journaliste, maintenant secrétaire générale de la Francophonie. Et de celle avec Claudie Bougon-Guibert, présidente du Conseil national des femmes françaises. Des rencontres qui ont ouvert des portes et permis des possibilités de collaboration avec de nombreux autres groupes de femmes de la francophonie, notamment en Afrique.

Joëlle Boutin et Viviane Graillon ont en poche une entente de partenariat avec le groupe des Femmes digitales de l'Ouest pour organiser une mission avec des conférencières de France pour la prochaine semaine numérique de Québec en avril 2017 avec un pendant québécois pour des participantes québécoises pendant le Web2day en juin.

«Il y aura d'autres partenariats dans les prochaines semaines avec d'autres groupes français pour l'organisation d'événements de part et d'autre de l'Atlantique, assurent-elles. Nous étions privilégiées devant tant d'ouverture.»

Pour les deux jeunes femmes, cela confirme encore plus la mission de Femmes Alpha de mettre en lumière et à l'avant-scène le rôle de femmes influentes et inspirantes pour inciter les femmes d'ici, et d'ailleurs dans la francophonie, à prendre le devant et à entrer dans l'action.

Les retombées seront visibles sur le site Web femmesalpha.com avec des entrevues sur ces femmes d'influence et dans le nouveau magazine Web qui verra le jour sous peu.

«En France, comme ici, les femmes sont souvent dans des entreprises de produits et de services, mais très peu occupent des postes de développeurs de technologies. Les avancées technologiques remplacent justement les emplois dans ces domaines. Ce serait un recul pour les femmes», affirment-elles.

Pourtant, les femmes entrepreneures dans le monde numérique prennent de plus en plus de place. Après le combat pour le droit au travail, il y aura probablement une autre lutte à mener pour qu'elles soient encore plus présentes chez les développeurs et un peu moins dans les secteurs du marketing et des communications.

Mais le fruit est mûr pour le passage à l'action, insistent-elles.

La prochaine étape, entre les événements et les missions commerciales, sera d'assurer la rentabilité de l'organisme pour qu'il puisse avoir les moyens de réaliser ses ambitions au Québec et à l'étranger.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer