Les projets non résidentiels foisonnent

À lui seul, le projet Le Phare commande... (Archives, fournie par Le Groupe Dallaire)

Agrandir

À lui seul, le projet Le Phare commande un investissement de 600 millions $.

Archives, fournie par Le Groupe Dallaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un bouquet de 160 projets d'investissements non résidentiels en cours ou annoncés pour des dépenses pouvant atteindre 9 milliards $ au cours des prochaines années.

Voilà ce qu'a dénombré l'agence de développement économique Québec International sur les chantiers de construction de la région de Québec et dans les annonces faites, ces derniers mois, par les promoteurs privés et par les organismes publics.

Vous en voulez, des projets? En voilà!

La construction du mégahôpital de l'Enfant-Jésus (2,6 milliards $), l'érection du projet Le Phare (600 millions $), l'agrandissement et la modernisation des installations du Port de Québec (500 millions $) et celles de l'Aéroport international Jean-Lesage (277 millions $), la construction du complexe de recherche et de production de Medicago (245 millions $), la modernisation des Galeries de la Capitale (200 millions $), la transformation de la Citadelle de Québec (165 millions $) et la construction d'un centre régional intégré de cancérologie à l'Hôtel-Dieu de Lévis (158 millions $).

Après l'année «exceptionnelle» de 2014 alors qu'il s'était investi au-delà d'un milliard $ dans le secteur non résidentiel dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec - qui couvre essentiellement le territoire des villes de Québec et de Lévis - 2015 n'a pas été un cru à tout casser. L'investissement non résidentiel a totalisé 863 millions $. Une dégringolade de 19,5 %.

Une performance en deçà de la moyenne des investissements non résidentiels enregistrée dans la RMR de Québec entre 2010 et 2015, une moyenne qui s'établissait à 958 millions $.

Dans l'étude Bilan et perspectives 2015-2016 qui vient d'être publiée, Québec International impute la performance couci-couça de 2015 à la fin des travaux sur de grands chantiers, notamment celui du Centre Vidéotron.

«L'année 2015 semble avoir été une année de réflexion sur les besoins futurs et de préparation en vue du lancement d'éventuels grands projets», explique-t-on.

«Le Groupe Dallaire a d'ailleurs attiré l'attention avec l'annonce de son projet Le Phare qui pourrait générer des investissements de 600 millions $ d'ici les 10 prochaines années. De plus, d'importantes filiales étrangères (Medicago, OVH, Larian Studio, Microsoft, Gearbox, entre autres) ont annoncé leur intention d'étendre leurs activités à Québec. Le total des sommes investies par ces filiales dépassera la barre des 500 millions $», avance Québec International.

Salaire moyen en hausse

L'étude, qui passe au crible la performance de la RMR de Québec à partir des grandes variables économiques (croissance économique, marché du travail, démographie, etc.), révèle que le salaire moyen dans la région s'élevait à 42 248 $ en 2015 alors qu'il était de 41 540 $ dans l'ensemble du Québec.

Par rapport à 2014, il avait augmenté de 1,8 % alors que la hausse provinciale avait été de 1,3 %.

Nulle part ailleurs au Québec, le revenu personnel disponible (RPD) par habitant n'était aussi élevé que dans la RMR de Québec. En 2015, la région a enregistré un RPD par habitant de 34 230 $, une hausse de 3,4 % par rapport à 2014. À Montréal, le revenu personnel disponible par habitant est de 31 659 $.

Avec plus d'argent dans leurs poches, les consommateurs de la RMR ont encore magasiné beaucoup. En 2015, les ventes au détail ont affiché une hausse de 1,6 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 13,5 milliards $.

Par ailleurs, le nombre de faillites de consommateurs et d'entreprises a bondi de 8,8 %.

Avec 2061 faillites, la RMR de Québec est passée au-dessus de la barre des 2000 pour la première fois en cinq ans. Si le nombre de faillites d'entreprises a légèrement diminué, celui des consommateurs a pris son envol.

«Malgré l'accroissement de l'emploi, le bas taux d'inflation, les taux d'intérêt favorables et la hausse du revenu disponible, la santé financière des consommateurs a été ébranlée», note Québec International. «À cet effet, 1926 personnes ont déposé leur bilan, soit une hausse de 10,2 % par rapport à 2014.» Du côté des entreprises, il y a une baisse du nombre des faillites entre 2014 (147) et 2015 (135).

Pour consulter Bilan et perspectives 2015-2016 : www.quebecinternational.ca/media/2999733/bilan_rmr_quebec_2015-2016_fr_web.pdf

L'économie de la RMR de Québec en 2015

1,4 %

Augmentation du produit intérieur brut

8600

Emplois créés

22 %

Hausse des mises en chantier résidentielles

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer