La Boîte à Pain veut faire des petits

Le fondateur de La Boîte à Pain, Patrick Nisot... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le fondateur de La Boîte à Pain, Patrick Nisot (photographié ici devant son commerce de la rue Saint-Joseph), songe à vendre des franchises pour exporter le concept au-delà de la capitale.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alors que sa Boîte à Pain de la rue Saint-Joseph, fondée il y a 16 ans, est à la veille de renaître dans un nouvel enrobage, Patrick Nisot songe à créer un réseau de franchises qui s'étendrait à travers la province.

«L'objectif n'est pas de dominer le monde, mais de dynamiser le concept. Tout seul, c'est un peu difficile de porter le rêve. Si tu veux aller plus loin, il faut impliquer du monde», explique l'homme d'affaires de 46 ans, débarqué au Québec il y a 30 ans, depuis sa Belgique natale.

Dans un premier temps, Patrick Nisot compte céder aux employés intéressés ses deux commerces de la rue Saint-Joseph et du chemin Sainte-Foy. «Une fois le concept établi, d'ici un an, je pourrais ouvrir cinq franchises sans aucun problème. Mais on va commencer par un...», avance-t-il. La Rive-Sud de Québec, mais Montréal et Trois-Rivières sont aussi dans sa mire.

Les deux dernières années ont été fort occupées pour l'ancien étudiant en agronomie devenu boulanger pour réaliser «un rêve d'enfance». En plus de l'ouverture de la boulangerie fidéenne, quelque 1,5 million $ ont été investis dans l'ouverture d'un centre de production dans Limoilou, où sont fabriquées les multiples variétés de pains qui sont ensuite livrés aux trois boulangeries, y compris la succursale de la 3e Avenue, ouverte en 2008.

Nouvelle succursale

Patrick Nisot touche du bois afin que tout soit nickel pour l'ouverture de la succursale de la rue Saint-Joseph, près du boulevard Dorchester, au début de la semaine prochaine, après une cure de jouvence de 150 000 $. Les habitués de la place retrouveront les mêmes variétés de sandwichs, une quinzaine au total, qui ont fait la renommée de la maison, mais dans un décor plus moderne, fait de céramiques et de briques, «plus branché sur Saint-Roch». 

Avec un ajout de 300 pieds carrés, soit un agrandissement d'environ 30 %, la nouvelle Boîte à Pain permettra d'accueillir 16 clients assis, presque trois fois plus qu'avant. La cuisine sera transférée dans le local d'à côté, occupé jusqu'en 2004 par un salon de coiffure.

M. Nisot reconnaît que le panorama a bien changé dans Saint-Roch depuis qu'il a ouvert en solo sa première Boîte à Pain, le 17 octobre 1999. «À l'époque, j'étais le seul dans le secteur, maintenant tout le monde ouvre sa sandwicherie. La compétition est forte. Il faut toujours se réinventer et ne pas rester les bras croisés.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer