Le Brexit n'inquiète pas à Québec, sauf que...

Les chefs d'entreprise de la région de Québec... (AFP, Justin Tallis)

Agrandir

Les chefs d'entreprise de la région de Québec ne s'inquiètent pas à propos des résultats du référendum britannique.

AFP, Justin Tallis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le vote sur le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE), le Brexit, n'inquiète pas les chefs d'entreprise de la région de Québec. Si l'on se fie aux quelques entreprises contactées par Le Soleil, pour l'instant, il n'y a aucune conséquence. Les échanges commerciaux se poursuivent sans soubresaut.

Chez Optosécurité, la direction affirme qu'il est encore trop tôt pour prévoir les conséquences à long terme. Cependant, la responsable des communications de l'entreprise de Québec spécialisée dans la sécurité aéroportuaire, Roxanne Beauchesne, soutient que peu importe si le Royaume-Uni quitte l'UE ou non, les aéroports britanniques auront toujours besoin de mesures de sécurité.

Pour Louis Roy, le vote à 51,9 % pour le retrait de l'UE ne change rien dans les affaires de son entreprise, Optel Vision.

À plus ou moins long terme, les gens d'affaires ne peuvent dire qu'elles en seront les conséquences.

Dans le domaine de l'agroalimentaire, les choses pourraient se passer différemment, affirme Sylvain Charlebois, doyen de la Faculté en management, professeur en distribution et politiques agroalimentaires, de l'Université Dalhousie. Pour lui, le Canada ne sera pas épargné.

«C'est une grosse perte, surtout pour le Canada, car le Royaume-Uni est l'un des plus grands partenaires européens. Le déficit commercial du Royaume-Uni avec le Canada dans le domaine agroalimentaire s'approche de 40 milliards de dollars. Plus de la moitié de nos échanges avec le Vieux Continent sont avec les Anglais. Dans le domaine agricole et notamment dans celui du commerce international, l'enjeu est énorme», soutient-il.

À son avis, l'avenir de l'entente canado-européenne est incertain. Il craint que l'économie agroalimentaire britannique se referme sur elle-même. «Le taux d'inflation alimentaire pourrait augmenter chez les Anglais. Puisque l'importance des ententes commerciales varie aussi, c'est à ce moment que le Canada pourrait en ressentir les effets.»

Choc temporaire

Selon les analystes de Desjardins, le choix de quitter l'UE a touché durement les marchés financiers. Selon les économistes François Dupuis et Francis Généreux, les conséquences pour le Canada et le Québec seront minimes, car «l'hypothèse la plus plausible est que le Royaume-Uni et l'UE parviendront à terme à un accord négocié limitant les conséquences sur l'économie. À court terme, le choc financier devrait être temporaire, mais il y aura tout de même des effets économiques et politiques de plus long terme.»

À la Banque Nationale, Stefane Marion, économiste et stratège en chef, ne s'attend pas à ce que la décision des Britanniques cause une récession mondiale, car les banques centrales prendront les mesures pour soutenir la confiance des investisseurs.

Cependant, il considère que le renforcement du dollar américain est une mauvaise nouvelle pour l'économie mondiale. «Nous nous attendons à un resserrement des conditions financières. Les pays émergents sont particulièrement vulnérables en raison de la masse d'emprunts qu'ils ont contractés en USD. Nous entrevoyons maintenant une baisse des prix des produits de base au cours des prochaines semaines», notamment le cours du pétrole WTI serait en baisse, à 40 $ le baril.

Quant à Angelo Katsoras, analyste géopolitique pour la Banque Nationale, la décision des Britanniques de quitter l'UE est un exemple éloquent de la montée du nationalisme et du protectionnisme à l'échelle de la planète.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer