Rien de réglé entre Davie et la STQ

Le chantier Davie... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le chantier Davie

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les 120 travailleurs de Chantier Davie Canada mis à pied temporairement la semaine dernière devront prendre leur mal en patience.

La rencontre réunissant, mardi, les représentants du chantier naval de Lévis, de la Société des traversiers du Québec (STQ), du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports et de celui de l'Économie, de la Science et de l'Innovation n'ont pas permis de trouver une solution au litige opposant Davie et la STQ qui a mené, la semaine dernière, au licenciement temporaire de 120 travailleurs.

«Différentes avenues ont été évoquées lors de cette rencontre», a indiqué l'attachée de presse du ministre Jacques Daoust (Transports, Mobilité durable et Électrification des transports), Mélissa Turgeon.

«Il est important de se rappeler que deux principes guident nos actions : les travailleurs touchés par les mises à pied et la saine gestion des deniers publics dans la réalisation des deux traversiers. Les discussions se poursuivent dans le but d'obtenir nos navires le plus rapidement afin de desservir la traverse de Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine», a ajouté Mme Turgeon.

«Le gouvernement a démontré de l'écoute et nous sommes heureux d'avoir eu l'occasion de faire entendre nos arguments», a laissé savoir au Soleil la direction de Chantier Davie Canada. «Nous ne pouvons cependant pas spéculer sur ce que décidera le gouvernement.»

Mises à pied

Davie a renvoyé chez eux, vendredi dernier, 120 travailleurs qui s'affairaient à la construction de l'un des deux bateaux-passeurs, car la compagnie prétend qu'elle n'a plus les moyens de financer le projet évalué à 120 millions $. Elle réclame que la STQ accepte le règlement des réclamations en suspens. Davie laisse même entendre qu'elle pourrait recourir aux tribunaux pour faire bouger la STQ.

Chantier Davie Canada a déjà reçu une avance de 20 millions $ de Québec. Une somme qui serait toutefois insuffisante pour couvrir tous les coûts de construction supplémentaires.

La semaine dernière, la CSN, qui représente les travailleurs syndiqués de Chantier Davie Canada, exigeait une intervention rapide du gouvernement Couillard pour régler un litige «inqualifiable» qui ne semble trouver aucune issue.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer