Partenariats en France pour Femmes Alpha

Viviane Graillon, cofondatrice et directrice générale de Femmes... (Photo fournie par Femmes Alpha)

Agrandir

Viviane Graillon, cofondatrice et directrice générale de Femmes Alpha; Josée Goupil, directrice des opérations; et Joëlle Boutin, cofondatrice et éditrice en chef

Photo fournie par Femmes Alpha

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Joëlle Boutin et Viviane Graillon, cofondatrices de Femmes Alpha, se rendront à Nantes pour participer à la mission numérique du Québec au Web2day. Elles seront à la fois conférencières, participantes à une table ronde et animatrices de sessions de travail.

Leur passage en France sera l'occasion de faire une place au groupe Femmes digitales de l'Ouest dans leur blogue sur le Web. Le partenariat devrait être finalisé et annoncé mardi lors de la soirée Femmes numériques.

«Nos rencontres et les partenariats seront des occasions pour organiser des événements conjoints, notamment des missions commerciales», affirment Mmes Boutin et Graillon. Parmi les options envisagées, elles parlent d'une délégation pour le prochain Web à Québec au printemps 2017.

Plus encore, Femmes Alpha veut faire une place aux femmes du monde entier dans une communauté numérique globale. «Nous aurons aussi des rencontres à Paris, entre autres pour des entrevues avec des femmes françaises inspirantes par leur leadership», poursuivent les deux jeunes femmes. Elles songent même à des ouvertures avec les femmes de la francophonie, notamment au Maghreb, dans l'Afrique du Nord.

Cela met aussi la table à une transformation des activités de Femmes Alpha avec le lancement prochain d'un nouveau magazine Web pour joindre le plus de femmes possible dans la francophonie mondiale et dont le premier numéro en ligne sera gratuit. Par la suite, le webzine sera vendu sous la forme d'abonnements aux membres de Femmes Alpha pour promouvoir la participation des femmes dans la société.

Angle différent

«Nous ne souhaitons pas traiter de sujets féminins sous l'angle d'approche habituellement utilisé dans les magazines traditionnels féminins; nous désirons aborder des questions plus profondes et de manière plus authentique et partager du contenu qui vise à développer la confiance des femmes et leur désir de devenir de vraies leaders dans la société», précisent-elles.

Ce virage se traduirait aussi par une diminution des activités mensuelles pour mettre l'accent sur des événements de plus grande envergure, notamment un événement à Paris pour l'automne en collaboration avec d'autres réseaux de femmes.

À long terme, expliquent Joëlle Boutin et Viviane Graillon, Femmes Alpha veut devenir une référence pour les femmes du monde numérique de la France en même temps qu'une porte d'entrée sur la culture américaine. «Nous voulons devenir un média numérique dans la francophonie pour les membres et les autres réseaux partenaires afin de propulser des femmes leaders entrepreneures et intrapreneures par le monde digital», concluent-elles.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer