Pas de Airbnb sans modification de zonage

Mercredi, le Groupe Bolduc annonçait la construction d'un... (Photo fournie par le Groupe Bolduc)

Agrandir

Mercredi, le Groupe Bolduc annonçait la construction d'un projet immobilier de 150 millions $ dans le quartier Lebourgneuf. Il veut construire trois immeubles de 12 étages comptant au moins 450 condos à l'intersection du boulevard Louis-XIV et de la rue des Métis.

Photo fournie par le Groupe Bolduc

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ville de Québec est claire : le zonage municipal ne permet pas l'implantation de résidences de tourisme dans le secteur où le promoteur du projet Condos LB9 veut offrir aux propriétaires une convention de propriété de type Airbnb permettant la location de logements entre particuliers.

«Le promoteur doit faire une demande de modification de zonage pour l'ajout d'un usage», explique un porte-parole de la Ville de Québec, David O'Brien. «Il n'a pas fait de demande encore.»

Selon lui, le ministère du Tourisme n'accordera pas un permis d'hébergement touristique à un promoteur si le zonage municipal n'autorise pas cet usage particulier dans un quartier ou un secteur d'une ville.

Mercredi, le Groupe Bolduc annonçait la construction d'un projet immobilier de 150 millions $ dans le quartier Lebourgneuf. Il veut construire trois immeubles de 12 étages comptant au moins 450 condos à l'intersection du boulevard Louis-XIV et de la rue des Métis.

Le zonage municipal permet bel et bien la construction de condos dans ce secteur du quartier Lebourgneuf, précise David O'Brien.

Là n'est pas le litige.

Le premier des trois immeubles comptera 198 condos réservés pour des propriétaires occupants ou pour des investisseurs. Les deux autres offriront aux propriétaires de condos la possibilité d'en faire de la location à court terme de type Airbnb.

Le Groupe Bolduc prétend qu'il n'a pas à faire une demande de modification de zonage à la Ville de Québec.

«Ce n'est pas de l'hôtellerie que nous faisons», affirme Denis Bolduc.

«Nous ne louons pas à la journée. Il n'y a pas de permis spécial à demander pour permettre aux propriétaires de louer au mois occasionnellement. La loi le permet», ajoute-t-il.

«Si vous avez un condo et que vous décidez de partir un mois en Floride, je ne comprends pas que ça demanderait une autorisation pour le louer.»

Depuis l'annonce du projet, le Groupe Bolduc affirme avoir trouvé des preneurs pour ses condos. «La vente de condos va au-delà de nos espérances.»

Jointe par Le Soleil, la présidente de l'Association hôtelière de la région de Québec, Michelle Doré, dit suivre la situation de près.

«Si les promoteurs veulent obtenir un changement de zonage, nous allons nous opposer fermement. Nous ferons toutes les représentations nécessaires après de la Ville de Québec.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer