Les jeunes gens d'affaires croient au potentiel de Québec, selon un sondage

Les jeunes gens d'affaires croient au potentiel de... (Archives AFP)

Agrandir

Les jeunes gens d'affaires croient au potentiel de Québec.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les jeunes professionnels de la région ont confiance de pouvoir réaliser leur rêve de carrière sans devoir quitter la région de Québec. Ils croient au potentiel de prospérité de la région métropolitaine de Québec, un lieu propice à la création et au développement des entreprises.

C'est ce que révèle un sondage réalisé pour la Jeune chambre de commerce de Québec (JCCQ) ce printemps en collaboration avec Léger.

«Nous sommes très fiers de voir le degré d'optimisme de la relève d'affaires», soutient Steve Ross, président de la JCCQ. Surtout que 90 % des personnes interrogées sont persuadées que la région de Québec se développera davantage et deviendra plus prospère au cours des prochaines années.

«C'est très motivant de voir que la majorité d'entre eux veulent demeurer dans la région et participer au développement des affaires. C'est encourageant pour les entrepreneurs déjà en place de voir qu'il y aura de la relève et que les affaires se poursuivront.»

Selon Vincent Bergeron, récipiendaire de la jeune personnalité d'affaires 2015 de la JCCQ, il n'est plus nécessaire d'aller à Montréal ou Toronto pour réussir en affaires. «Il y a des gens de talents et déterminés qui ont choisi de vivre à Québec pour faire de la région un pôle économique majeur. Ce qui ressort du sondage, c'est que la nouvelle génération de gens d'affaires veut se prendre en main et se réaliser ici», analyse-t-il.

Tout ce qui concerne l'attraction et la rétention de main-d'oeuvre fait partie des préoccupations, comme le bilinguisme des employés qui peut être un frein et un enjeu au développement d'une entreprise. 

«Les jeunes d'aujourd'hui ne se limitent pas seulement au Québec, ils veulent conquérir le monde, lance M. Ross. Être bilingue dans le monde des affaires, c'est la base, car on dépasse rapidement les frontières de la province avec nos produits et services. La main-d'oeuvre doit pouvoir suivre cette évolution. Il faut faire en sorte de combler cette lacune.»

Train à grande fréquence

Le sondage révèle aussi que les jeunes gens d'affaires souhaitent que le prochain projet rassembleur soit la réalisation du train à grande fréquence reliant Québec, Montréal et Toronto. 

«Les jeunes professionnels souhaitent faire d'une bonification des infrastructures de transport le prochain grand projet. Cela permettra d'améliorer la circulation à Québec ainsi que les échanges entre la Capitale-Nationale et les grandes destinations d'affaires de l'Est du Canada», ajoute M. Ross. Il note dans le sondage les remarques sur l'amélioration de la circulation dans la ville et la possibilité d'un troisième lien reliant Québec et Lévis.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer