Le Canada devrait connaître un «boom des héritages»

Ces 10 dernières années, un peu plus de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Ces 10 dernières années, un peu plus de 25 % des Canadiens âgés de 50 à 75 ans ont reçu un héritage atteignant en moyenne 180 000 $.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Les Canadiens âgés de 50 à 75 ans devraient toucher des héritages totalisant environ 750 milliards $ dans les dix prochaines années, selon une étude dévoilée lundi par la Banque CIBC.

La population de Canadiens âgés de 75 ans et plus a augmenté de 25 % au cours des 10 dernières années et se chiffre maintenant à 2,5 millions de personnes. Environ 45 % de ces personnes âgées sont veuves et leur valeur nette totale est évaluée à plus de 900 milliards $, calcule la banque.

Les principaux bénéficiaires de leurs héritages seront les baby-boomers, soit les Canadiens nés entre 1946 et 1965, qui ont aujourd'hui entre 51 et 70 ans.

Faisant valoir qu'il est difficile de prédire avec justesse combien d'argent passera aux mains des 50 à 75 ans dans les prochaines années, la CIBC s'est plutôt concentrée sur ce que les Canadiens ont vraiment obtenu par l'entremise d'héritages dans les années passées. Ces 10 dernières années, un peu plus de 25 % des Canadiens âgés de 50 à 75 ans ont reçu un héritage atteignant en moyenne 180 000 $.

La CIBC prévoit que la valeur moyenne de l'héritage sera plus élevée dans la prochaine décennie, en raison de la valeur accrue des actifs, en particulier celles des propriétés immobilières. Dans l'ensemble, le transfert d'argent devrait accroître l'actif des Canadiens de 50 à 75 ans d'environ 20 %, calcule la banque.

«Cet important transfert de richesse pourrait avoir une incidence sur d'importantes variables économiques, comme la répartition des avoirs, l'épargne, la participation au marché du travail, le nombre de nouvelles entreprises et les marchés immobiliers», a écrit l'auteur du rapport, l'économiste en chef adjoint de Marchés des capitaux CIBC, Benjamin Tal.

Inégalités accentuées

L'analyse de la banque a aussi mis en évidence d'autres caractéristiques des héritages au Canada. Ainsi, les Canadiens dont les revenus dépassent les 100 000 $ reçoivent en moyenne un héritage près de trois fois plus élevé que celui des gens dont les revenus sont moins élevés. De la même façon, les Canadiens dont le niveau d'études supérieures est plus élevé ont un héritage «considérablement» plus élevé.

Selon le rapport, environ 40 % des personnes à revenu élevé ont indiqué avoir épargné ou investi leur héritage, tandis qu'une plus grande part des Canadiens à plus faible revenu ont utilisé cet argent pour des dépenses courantes.

«Autrement dit, si la richesse n'est pas répartie également dans la société, les héritages accentueront la tendance et amplifieront les inégalités», a observé M. Tal.

Le rapport a en outre noté que l'obtention d'un héritage important pourrait avoir un effet sur la main-d'oeuvre d'un pays, puisque les héritiers étaient portés à profiter de l'apport de nouvelles liquidités pour se lancer en affaires. Selon la CIBC, le résultat net de la prochaine vague d'héritage au Canada sera une augmentation du nombre de travailleurs autonomes canadiens âgés de plus de 50 ans.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer