Ubisoft réussit son effet wow!

«Les aménagements ont été conçus pour que les... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

«Les aménagements ont été conçus pour que les gens se rencontrent. Dans un univers créatif comme le nôtre, il faut une libre circulation des gens et des idées. Et c'est exactement ce qui se produit», dit Nicolas Rioux, directeur général d'Ubisoft Québec.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En déménageant ses pénates à quelques centaines de mètres du lieu qui l'a vu naître, Ubisoft Québec voulait marquer une nouvelle étape dans son évolution.

L'effet wow de ce nouveau terrain de jeu conçu pour maximiser la créativité est totalement réussi, affirme Nicolas Rioux, directeur général d'Ubisoft Québec. C'est aussi ce que racontent les employés qui occupent leur nouvel espace depuis 11 jours décrivant leur nouvel esprit de famille.

Le matin du 9 mai, la direction du studio avait déroulé le tapis rouge pour ses 375 travailleurs, les vedettes méconnues qui sont le coeur des jeux produits depuis des années dans Saint-Roch.

L'escalier central percé dans les planchers de béton relie les trois étages tout en apportant un flot de lumière dans les locaux, dont les deux derniers étages occupés par les équipes de production.

«C'est notre colonne vertébrale», lance Andrée-Anne Boisvert, l'une des productrices à la tête d'une équipe de développement. «J'ai travaillé dans la Silicon Valley, à San Francisco, j'ai vu les bureaux de Google et je peux affirmer sans me tromper qu'Ubisoft s'est surpassé pour créer un studio hors de l'ordinaire où on a l'impression de travailler tout le monde ensemble.»

C'est cet effet wow que la direction voulait insuffler pour les prochaines années à sa grande équipe dispersée sur six étages dans ses anciens studios.

Il y a de la place, beaucoup plus de place, insistaient pour dire les employés qui étaient auparavant entassés sans presque ne jamais se voir à moins d'y être forcés par l'intermédiaire d'une réunion.

«En plus des salles de réunion, nous avons plein de lieux pour des rencontres informelles et des moments de détente», ajoute Andrée-Anne Boisvert. «C'est cent fois mieux qu'avant. Juste en arrivant le matin, en passant déposer mon lunch à la cafétéria jusqu'à ce que je me rende à mon bureau, je croise plein de gens avec qui je peux discuter, résoudre un petit problème ou parler d'une nouvelle idée.»

Lors de la visite guidée dirigée par Andrée Cossette, on peut voir des espaces formels, comme la salle d'entraînement, mais aussi des coins de repos, comme un petit espace aménagé dans un grand trou dans un mur, ou la vraie salle de relaxation un peu plus loin. Ou encore une salle rustique avec des animaux empaillés, comme dans le jeu Far Cry.

Une cabane dans l'arbre

Plus loin, il y a la cabane dans l'arbre qui peut servir pour une réunion. La cabane dans le bois et ses quatre balançoires où les programmeurs discutent du dernier bogue à corriger. Il y a même un igloo au milieu de la section Hiver. Sans oublier le garage pour les réunions, avec la grande porte qui s'ouvre sur l'atrium et de la cafétéria lorsqu'il y a une fête dans le studio.

Pour Nicolas Rioux, avec ses locaux tout neufs, Ubisoft entame non seulement un nouveau chapitre de son histoire, mais il se donne les moyens de réaliser ses ambitions tout en consolidant ses activités dans Saint-Roch. «C'est un lieu qui nous ressemble et qui nous rassemble», conclut-il.

Un déménagement rassembleur

Alors qu'un déménagement peut constituer une source de stress pour les employés parce qu'ils sont délogés et perdent leurs repères, c'est tout le contraire qui s'est produit pour Ubisoft.

«Le déménagement a eu un effet rassembleur pour toutes les équipes», raconte Nicolas Rioux. «Les aménagements ont été conçus pour que les gens se rencontrent. Dans un univers créatif comme le nôtre, il faut une libre circulation des gens et des idées. Et c'est exactement ce qui se produit.»

L'effet rassembleur, la nouvelle énergie et la motivation du personnel viennent non seulement de l'aménagement, mais du fait que le studio occupe maintenant les trois premiers étages du 585, boulevard Charest Est, où il y a 20 % plus d'espace que dans l'ancien édifice, coin rue de la Couronne et boulevard Charest Est.

Plan de 28 millions $

Il y a deux ans, Ubisoft annonçait un plan d'investissement majeur de 28 millions $ pour que le studio de Québec soit capable de produire des jeux triple A. Cela s'est réalisé avec le dernier opus d'Assassin's Creed. Si le jeu prend une pause d'une année, la franchise roule à plein régime avec le film Assassin's Creed, qui sortira sur les grands écrans bientôt.

La croissance annoncée il y a deux ans se poursuit. Le studio comptera comme prévu 400 employés d'ici la fin de l'année, peut-être plus. «Nous sommes toujours en mode embauche», rappelle M. Rioux.

L'aménagement de nouveaux locaux a demandé des investissements de 4 millions $ en plus de l'aide de la Ville de Québec et du gouvernement provincial.

Le studio ouvrira ses portes au public le dimanche 29 mai pour que les gens puissent voir l'envers du décor.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer